Etrange – Etrange

Etrange
Etrange
Auto-production
2019
Bruno Dassy

Etrange – Etrange

Etrange Etrange

Ce CD est une belle surprise à plus d’un titre. D’abord par sa qualité, car il n’est pas courant qu’un premier opus soit aussi mature tant sur le plan artistique que technique. Ensuite par son orientation metal progressif, plutôt rare dans le courant progressif français. Enfin pour avoir été trouvé chez un disquaire (mais pas à la FNAC qui n’agite plus la culture depuis longtemps), alors que cette autoproduction est probablement mal distribuée.

Nous avons affaire ici à un duo instrumental composé de Velhon aux claviers et à la programmation et Deadale à la guitare et à la basse. Un invité, Marc Papeghin au cor français et à la trompette, vient enrichir la palette sonore. Ce n’est pas un inconnu puisqu’il a déjà collaboré entre autres avec Transatlantic sur l’album The Whirlwind. Justement à propos de palette sonore, Velhon fait des merveilles à la programmation, car on peut entendre différents instruments classiques et surtout une batterie plus vraie que nature, dont la rythmique parfois sophistiquée varie souvent au gré des nombreux breaks qui parsèment tous les morceaux. En son temps, le groupe Magellan avait réalisé la même performance sur son premier CD avant d’intégrer un batteur par la suite. Les bruiteurs actuellement à la mode qui nous infligent l’usage de boîtes à rythme soporifiques devraient en prendre de la graine.

Etrange Etrange band 1

Dès le premier morceau d’une durée de 10 minutes, « Exile », le ton est donné. Après une courte introduction symphonique, un metal progressif puissant, varié et mélodique prend le relais, évoquant tour à tour Liquid Tension Experiment ou Ayreon. Tout au long de l’album, de courts intermèdes au piano ou à la guitare solo viennent adoucir et diversifier le propos musical, qui n’hésite pas à aborder d’autres genres comme le classique façon Bach sur « Titan », le jazz-rock sur « Reloader », l’oriental sur « Nebula » ou des ambiances atmosphériques sur « Gateway ».

Etrange Etrange Band 2

Ce disque a été conçu comme un album concept, contant l’exploration spatiale vécue dans un futur lointain par E.T.R.A.N.G.E., une sonde pilotée par une intelligence artificielle et envoyée par l’humanité moribonde. Cette histoire est magnifiquement illustrée par Stan Decker, concepteur de nombreuses pochettes de groupes de metal dont celles des derniers albums de Vanden Plas, qui a réalisé la somptueuse série de paysages de science-fiction du livret et du boîtier. Originalité supplémentaire, E.T.R.A.N.G.E. est aussi un acronyme construit à partir des initiales des titres des sept morceaux de l’album.

Amateurs de metal progressif haut de gamme, dépêchez-vous de vous procurer ce CD qui n’a été gravé qu’en 500 exemplaires !

http://etrangemusic.com/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.