Encoffination – Ritual Ascension Beyond Flesh

Encoffination – Ritual Ascension Beyond Flesh

Il fait sombre. Je ne sens plus mes membres, mes terminaisons nerveuses dorment. Mes paupières ne m’obéissent plus, mon ouïe me joue des tours, crapuleux et pervers. J’entends des voix, déformées, décousues, je flotte. On me parle, je n’arrive pas à répondre. Mes lèvres refusent de bouger, elles sont cousues. Douleur insatiable. Je ne bouge pas, je ne peux pas. Tout est dense. Je suis dans une cuve de matière liquide, des gens me regardent. Ils rigolent, grimaces distendues.

Je suis maintenu immobile par des crochets me labourant chair et peau. Mes nerfs sont à vif, visibles, tendus, tirés, je suis écorché. Je ne sens rien, je pense. J’étouffe, je respire encore, mes muscles se tendent, les hameçons rentrent d’avantage dans la peau, perçant mes tendons. Coma physique, spiritualité corrompue. Je suis une débauche organique, un amas de viande suintante alimenté par courant électrique, une attraction corporelle, une visite voyeuriste. On ne touche pas mais on observe. On peut apposer les mains sur la cuve comme des gamins curieux. Des néons éclairent ma carcasse aux yeux de tous. Mes molécules sont liquides, aqueuses, se dispersent aux aléas des chocs électrostatiques. Je sens des tuyaux de différentes tailles, de différentes formes, dans mes narines, ma bouche, mes oreilles, mon anus. Je suis nourri, vidé, re-nourri, revidé, une perpétuelle mise à jour de tissus biologiques avariés dans un aquarium exposé. Un spectacle authentique. Un cas d’étude.

Jérémy Urbain (…/10)

 

Ritual Ascension Beyond Flesh
Encoffination
2010
Selfmadegod Records

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *