Electrosound : Machines, Musiques & Cultures

Electrosound

Electrosound : Machines, Musiques & Cultures – sous la direction de Jean-Yves Leloup (2016, Le Mot et le Reste)

Ouvrage historique sur la musique électronique, Electrosound est avant tout le catalogue d’une exposition qui a lieu de mai à octobre 2016 à Paris. Ce qui justifie la présentation un peu inhabituelle de cet ouvrage de 200 pages, plus léger et aéré (un peu trop ?), c’est-à-dire moins dense que les pavés (au sens « biblique ») que propose souvent cet éditeur. Sur ce plan, l’un des derniers sortis, L’école de Canterbury, d’Aymeric Leroy, est un « poids lourd » digne d’un Livre des records avec ses 700 pages bien tassées.

Ici le contenu est donc bien plus léger et néanmoins chronologique, traversant l’histoire de la technologie et de l’instrumentation électronique depuis les années 40 par quelques flashes sur ce qui a marqué une époque : le thérémine, le VCS3 (ancêtre des synthés), la naissance de la firme Moog, le Fairlight CMI, etc. ou sous la forme d’entretiens avec quelques-unes de ses personnalités marquantes : Pierre Schaeffer, Kraftwerk, Jean-Michel Jarre, David Toop, etc.

Si le contenu de cet ouvrage est pertinent, alternant interviews et textes historiques, on est loin de la bible (que l’on attend encore…) sur ce sujet, car très « sectionné » en chapitres, avec (pour une fois !) de nombreuses photos pleine page qui, de ce fait, occupent pas mal de place au détriment du texte. En langue française et sur le même thème des instruments et technologies électroniques, on en trouvera autant voire un peu plus dans les premiers chapitres du livre de Guillaume Kosmicki (Musiques électroniques, chez le même éditeur, chroniqué aussi sur ce site) ou dans le fabuleux Perfecting sound forever, de Greg Milner, qui traite aussi à sa façon de l’histoire des synthés et claviers analogiques et numériques.

Pour les fans (et en excluant les ouvrages techniques de type tutoriel), la bibliographie de référence sur le thème serait plutôt dans les ouvrages (non traduits) de Mark Vail : Vintage synthesizers, ou The synthesizer : a comprehensive guide to understanding, programming… Il n’empêche, au-delà d’être un excellent prélude (ou écho ?) à l’exposition temporaire du même nom, cet ouvrage très bien fait et agréable à consulter a le grand mérite d’exister et de présenter en français un sujet somme toute peu connu, et peu traité par le livre. Sujet qui devrait intéresser tous ceux qui aiment les musiques électroniques d’hier et d’aujourd’hui et sont curieux d’en savoir plus sur « comment elle se fait ».

Et pour ceux qui en veulent encore plus qui et souhaiteraient « toucher » et même essayer ces machines mythiques, rendez-vous au plus vite à l’exposition du même nom, à Paris ! (voir le lien fourni ci-après).

Jean-Michel Calvez

http://lemotetlereste.com/musiques/electrosound/

Site de l’exposition :

http://fondation.edf.com/espace-fondation-edf/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *