Cool Cavemen – Multipolar

Cool Cavemen Multipolar

Bienvenue chez les ch’tis au pays des doux-dingues de Cool Cavemen, un groupe au Funky/Jazz complètement barré. Les CC ont sorti un 1er LP fort justement nommé Fusion, puis sont passés au RaismesFest 2007 avec un succès bien mérité à la clef. Sur la lancée de cette renommée toute fraîche, ils produisent leur 2ème effort avec Multipolar. Si vous espériez qu’ils s’étaient un peu assagis, que nenni mes braves ! Dès l’intro, c’est une imitation des Simpsons qui « Fait Péter » pour lancer un CD bien déjanté, Celui-ci est rempli jusqu’à la gueule de 15 titres délurés mais non dénués de talent. Oh certes, le groupe a désormais incorporé quelques riffs un peu plus Metal de ci et de là, mais le propos demeure résolument Funky/Jazzy, avec toujours une large place laissée aux cuivres. On a même droit à un instrumental 100% à vent (pourtant sans rapport avec le titre d’intro) sur lequel le saxo est roi (« Funkysaxplayer II »).

Les compos sonnent souvent bizarrement car faites d’assemblages improbables. C’est par exemple le cas pour un « Vent’d’Art », sorte de mariage entre Chicago et Dream Theater ou « Looking For Fame » sur lequel riffs thrash et rythmiques Funky cohabitent de façon surprenante avant de laisser place à une valse à 3 temps ! Un peu à la façon d’un Mike Patton, cela devient un vrai melting-pot sur « Burlesque Burglarye mélangeant rythmes Mexicains, Russes et Tangos argentins.

Le combo maîtrise à un haut niveau le groove même si celui-ci demeure en permanence Funky. Ainsi, on retrouve « Fusion », le morceau emblématique de CC, réarrangé et qui figure désormais sur 3 albums : quand on aime, on ne compte pas. Mais aussi, on découvre les entraînants « Multipolar Disorder Of Musicality » (tout un programme !) et « J’préfère Que C’est Mieux ». Les touches de Metal apparaissent plutôt sur des titres comme « My Universe » ou « Igor » alors que « Anne-Céline » explore un peu les voies impénétrables du Rock.

Cool Cavemen Band

La fin de l’album s’écarte résolument des résonances métalliques avec un « Everyone Make Love » (intéressant comme programme) qui pourrait être joué dans un club pour septuagénaire fortuné, et « Surrénaliste » au concept plus Pop-Rock, qui aurait pu être interprété par un tandem « Christophe Maé/William Baldé ». Vous l’aurez compris, vaut mieux être très ouvert d’esprit sur le plan musical pour adhérer au patchwork de ce groupe hors normes et, surtout, apprécier les rythmes Funky/Jazzy, car cette galette est le plus souvent très éloignée des sphères Metal et Rock.

En ce qui concerne le côté « potache » de Cool Cavemen, ne vous y trompez quand même pas : ces mecs ont un réel talent de musiciens et certaines parties sont très techniques. Comme je dis souvent, « ce n’est pas parce que nous sommes des amateurs qui ne nous prenons pas vraiment au sérieux que l’on doit faire du travail d’amateur ».

Rudy Zotche

https://coolcavemen.com

Multipolar
Cool Cavemen
2009
Gofannon Records

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *