Compendium Of Metal Vol. 14

Compendium Of Metal Vol.14
Metal On Metal
2021
Lucas Biela

Compendium Of Metal Vol. 14

Compedium Of Metal Vol 14

Le label Metal On Metal, spécialisé dans le metal old school (ne leur parlez surtout pas de metalcore, de metal symphonique, de nu metal ou encore de metal industriel), existe depuis 2008. Il est né de la passion commune pour le metal d’un photographe italien, Simone A. Peruzzi et d’une artiste graphique polonaise, Jowita Kamińska-Peruzzi. Privilégiant la qualité à la quantité, peu de groupes y sont signés chaque année, et encore moins pendant la crise sanitaire qui sévit depuis près de deux ans. On y retrouve ou on a pu y retrouver quelques vétérans, tels que le groupe légendaire de thrash Meliah Rage, mais aussi un des pionniers du power metal US, Attacker, ainsi que le méconnu mais excellent groupe de doom épique italien Dark Quarterer. Mais ce sont surtout des jeunes pousses perpétuant l’esprit du metal tel qu’il s’est développé dans les 80’s (heavy/NWOBHM, power/prog, thrash, doom, black/thrash, death) que l’on pourra découvrir.

Ainsi en va-t-il des groupes proposés sur la compilation Compendium Of Metal Vol. 14. Les Américains de Kömmand ouvrent les hostilités avec leur black/thrash véloce et sans concession. C’est ensuite aux Portugais de Hellspike de prendre la relève avec leur speed metal triomphant. Ensuite vient le tour d’un groupe signé tout récemment, Home Style Surgery. Sur la vidéo de présentation (voir plus bas), les membres portent des T-shirts qui ne laissent aucun doute sur la direction de leur musique, à savoir du thrash technique de haute volée. Il n’est d’ailleurs pas étonnant que le couple Peruzzi leur ait ouvert les portes de leur label, le dernier album en date de la formation, Trauma Gallery, de 2018, étant un véritable chef-d’oeuvre. Un peu de heavy épique nous est ensuite servi par les Allemands de Gravety, dont on n’avait plus entendu parler depuis presque dix ans.

Compedium Of Metal Vol 14 Band 1

Là où la musique de Gravety flirte avec le doom, celle des italiens d’In Aevum Agere en est en revanche complètement imbibée. Avec les Américains d’Ignitor, on assiste à un retour aux riches heures du heavy. Roulant leur bosse depuis près de vingt ans, ils comptent dans leurs rangs Jason McMaster, qui a fait partie de deux groupes aux styles diamétralement opposés, Watchtower et Dangerous Toys. Jason n’a rejoint Ignitor qu’à partir de leur troisième album, en remplacement de la non moins surprenante Erika Morgengrau. Pourquoi surprenante ? Tout simplement puisqu’après avoir claqué la porte de la formation néoclassique/darkwave Autumn Tears (elle y assurait un chant éthéré), on l’a entendu « growler » dans son projet death metal éponyme. Mais revenons à nos moutons. Avec les autrichiens de Chainbreäker, c’est l’école du thrash teuton qui s’ouvre à nous. En avant pour un rouleau-compresseur métallique qui marche dans les pas de Kreator, Destruction ou Sodom. Un doom sabbathien s’abat ensuite sur nous avec les Italiens de Legionem, même si le second morceau proposé prend des accents plus épiques, la voix tirant vers le registre de feu Mark Shelton (Manilla Road). La transition est assurée par une des plus jeunes formations du label, Vomit Division, se réduisant à une seule personne, Desmotes (comme souvent dans le black metal). On passe ensuite à un mélange de heavy et de doom avec Arkham Witch, qui nous viennent d’Angleterre, avant de revenir à un doom dans la plus pure des traditions avec deux des membres d’Arkham Witch, Lamp Of Thoth.

Compedium Of Metal Vol 14 Band 2

Le label Metal On Metal nous propose donc avec Compendium Of Metal Vol. 14 de nous plonger à nouveau dans des styles variés, mais où se retrouve cette même passion pour le metal « old school ». Souvent déçu des sorties récentes metal lorgant vers les 80’s, la découverte de ce label cette année a été pour moi une véritable lueur d’espoir, les groupes proposés parvenant à se créer une identité propre avec ces vieilles recettes. Jetez donc une oreille au catalogue du label, vous dénicherez quelques perles dont vous n’auriez jamais soupçonné l’existence en 2021.

Nota Bene : à noter que l’infatigable Lucas Biela sélectionne régulièrement des morceaux des groupes du label pour passage régulier dans les radios ISKC Hard Rock channel – frange heavy / power / thrash / doom (https://iskcrocks.com/?page_id=5026) et ISKC Extreme Metal – frange black / death (https://iskcrocks.com/?page_id=6933).

https://metalonmetalrecords.bandcamp.com/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.