Celluloïde – L’Amour Est Géométrique

Celluloïde L'Amour Est Géométrique

Ce nouvel opus de Celluloïde est un hybride. Il s’agit à la fois d’une compile et… Enfin, disons que l’idée de départ était celui d’un CD regroupant cinq titres du groupe dont deux singles, « L’Amour Est Clair » et « Le Baiser Géométrique », mais dans des versions revues à la hausse. Cependant, le projet initial a été très amélioré par l’addition de six covers de titres de Celluloïde par autant de formations de la mouvance Electro-Pop. Le résultat, c’est un album comprenant onze titres (ou plutôt de douze si on y ajoute un titre… caché) d’une excellente tenue, à la fois agréable à l’oreille, bourré de compositions variées et bigrement intelligentes, et riche en ouvertures vers d’autres groupes. On sait que Boredom Product, basé à Marseille et dont cet album constitue la 27ème sortie, est une création des membres de Celluloïde, et c’est donc par ce biais que Celluloïde donne à connaître la scène Electro-Pop française. Le côté intéressant de cette histoire est que Celluloïde a visiblement une telle envie de faire connaître d’autres groupes Electro-Pop qu’il profite de toutes les occasions pour donner de la visibilité à d’autres formations similaires.

Et c’est ici que la démarche prend toute sa saveur. Car Celluloïde, de par son co-métier de producteur et de par son expérience propre, sait merveilleusement choisir entre les groupes possibles et dès lors chacune des covers présentes sur cet album est un régal. Cela dit en passant, les membres de Celluloïde ne sont pas exactement des béotiens en matière de reprises. En effet, deux des titres de Celluloïde présents sur cet album en sont. Plus précisément, « Intraveineuse » tire son origine du titre « Intravenous » du groupe norvégien Bel Canto, tandis que « Rêve Idéal » est tiré du titre « Perfect Design » du groupe dijonnais Résistance, qui était signé par Facteurs d’Ambiance, un label… marseillais, ce qui boucle la boucle intra-marseillaise avec Celluloïde/Boredom Product.

Celluloïde

Tout ceci pour dire qu’un album comme « L’Amour Est Géométrique », outre le réel plaisir qu’il y a à le jouer et le rejouer, incite à la recherche, à la découverte et à l’approfondissement. Un autre exemple évident de cela est à trouver dans la cover de « La Guerre De Cent Ans » par Opera Multi Steel. L’adéquation entre le style néo-médiéval de ce groupe cependant très moderne et ce titre est parfaite. Au point de faire pratiquement passer « La Guerre De Cent Ans » comme une composition d’Opera Multi Steel. C’est pourtant bien du Celluloïde pur jus. Ce jeu de miroir et de faux-semblant est fascinant et pousse à s’interroger autant sur Opera Multi Steel que sur Celluloïde.

Je pense que ceci était voulu, au moins jusqu’à un certain point. Mais tout l’album est ainsi, rempli d’évidences trompeuses, de non-dits révélateurs et d’invitations à la réflexion. Ah, j’en oubliais presque de vous dire une dernière chose ô combien essentielle : il n’existe que 300 exemplaires de « L’Amour Est Géométrique », tous numérotés à la main. Alors, si vous en voulez un, un bon conseil, ne traînez pas !

Frédéric Gerchambeau

http://www.celluloide.online.fr/

L'Amour Est Géométrique
Celluloïde
2015
Boredom

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *