Bulbs – On

Bulbs – On

Originaire de Liverpool, le phénomène Bulbs est un étrange mystère. Avec une musique que tout le monde s’accordera à qualifier de mélange de progressif aventureux et de néo-psychédélique marchant dans les traces du meilleur Ozric Tentacles, le groupe fait preuve sur son premier album d’un enthousiasme jouissif. Joey Zeb (batterie), Andy Maslivec (basse), Neil Campbell (guitares) et Marty Snapes (electronic devices) se démarquent de la plupart de leurs confrères grâce à leur inspiration débridée et ne devraient pas tarder à trouver un certain écho auprès du public. Comme quoi une démarche artistique peut fonctionner lorsque le talent et l’authenticité se conjuguent. Dès son premier opus, le groupe nous balance en effet en pleine poire un uppercut dévastateur, composé de douze titres animés d’une formidable pulsation vitale. Les deux morceaux d’ouverture « Laments » et « Frankincensed », à la guitare flamenco en rut, à la rythmique ethnico-exotique et aux bruitages azimutés, donnent d’emblée le ton : Bulbs joue déjà dans la cour des grands. De jam-sessions télépathiques savamment (des)tructurées (« Illuminate » aux récitatifs évoquant le Porcupine Tree de « Signify ») en transes électro-psychédéliques (l’introduction méchamment destroy de « Future Cities »), le gang de Liverpool pose les bases d’un rock mutant qui n’a sans aucun doute pas fini de faire parler de lui. Sacrée découverte !

Bertrand Pourcheron (8/10)

http://www.bulbsmusic.com

On
Bulbs
2013
Autoproduction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *