Biographie de Serge Fiori (Harmonium) : “S’enlever Du Chemin” par Louise Thériault

Fiori.jpg

Biographie de Serge Fiori (Harmonium) : “S’enlever Du Chemin” par Louise Thériault

Près de trente cinq ans après la dissolution du mythique groupe Harmonium (qui joua en première partie de Supertramp en France), Serge Fiori, le compositeur-guitariste-chanteur de ce fabuleux combo québécois, se livre à Louise Thiériault, qui brosse de lui un portrait tout en nuances, plein d’empathie mais jamais complaisant. Grâce à des dizaines d’heures d’entrevues, tant avec Fiori qu’avec ceux ayant jalonné sa vie personnelle et professionnelle, l’auteure nous raconte, en 385 pages très fouillées, comment depuis son enfance italienne (avec un père musicien et aveuglément dépensier, qui lui transmit son amour de la douze cordes) jusqu’à l’éclosion de son immense talent (dès le très folk premier album éponyme, publié en 1974 en compagnie de Louis Valois et Michel Normandeau), Serge est devenu Fiori, comment Harmonium est né et a vécu, dans un Québec en pleine effervescence culturelle et politique.

La genèse des merveilleux opus que constituent « Si On Avait Besoin D’une Cinquième Saison » (la longue pièce instrumentale « Histoire Sans Parole » clôturant cette œuvre donne, aujourd’hui encore, la chair de poule) et « L’Heptade » (concept-album basé sur les sept niveaux de conscience d’un personnage en totale inadéquation avec son existence quotidienne) y est, bien entendu, narrée avec une foule passionnante de détails.

Sa relation avec ses parents, sa peur de la folie (suite à un mauvais trip au LSD à la fin de son adolescence, qui lui causera d’insurmontables crises d’angoisse lors des fabuleux concerts célébrant le succès colossal de « L’Heptade »), sa spiritualité, son rapport complexe aux autres musiciens (notamment lorsqu’il décide de débarquer son vieil acolyte guitariste Michel Normandeau en 1975 pour insuffisance musicale), le culte hallucinant que lui vouent ses admirateurs (y compris au Canada anglophone et en Europe) et qui le dépasse, les raisons de son retrait de la vie publique alors qu’Harmonium est à l’acmé de son succès (dépression sévère qui s’étendra sur plus de trois décennies) : rien n’échappe à la plume acérée de Louise Thériault (psychosociologue de talent) qui fut son amoureuse, puis son amie et enfin sa confidente.

Elle nous raconte la carrière que mène désormais dans l’ombre Serge Fiori (composition de musiques pour des films et la télévision locale) depuis qu’il s’est « enlevé du chemin », rongé par le doute et l’angoisse, ainsi que sa vie personnelle jusqu’à aujourd’hui (tenez en confidence que le beau Serge sortira un album solo cet automne !). Au final, on tient là un portrait fascinant, un plongeon au cœur de l’âme et de la fragilité d’un grand Monsieur qui a consacré toute son existence à la musique et qui a toujours su rester humble, malgré l’ampleur immense de son talent. Indispensable !

    Bertrand Pourcheron

http://fr.wikipedia.org/wiki/Serge_Fiori

http://fr.wikipedia.org/wiki/Harmonium_(groupe)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *