Ange – Escale à Ch’Tiland

Ange Ch'ti Land

Pour célébrer comme il se doit son quarantième anniversaire, cette figure de proue du rock progressif français a sorti, courant 2011, un luxueux coffret regroupant un double CD et un DVD live de derrière les fagots ! Magnifiquement illustrée par l’indispensable Phil Umbdenstock, cette pièce de collection somptueuse nous offre l’intégralité d’un concert capturé au théâtre Sébastopol de Lille (lieu où les fans sont particulièrement fervents) à l’occasion de la tournée « 40ème Rugissante » qui a marqué la fin de la collaboration de la belle Caroline Crozat avec le groupe. Plus théâtrale et habitée que jamais, la bande à Christian Descamps nous y délivre un set cinq étoiles qui couvre l’intégralité de son immense carrière et multiplie les morceaux de bravoure, sans l’ombre d’un temps mort. Ouvrant étrangement les hostilités par « Ces gens-là », sublime reprise de Jacques Brel habituellement jouée en fin de set, la formation embraye sur une version extraordinaire du « Cimetière Des Harlequins » à l’introduction wagnérienne interprétée aux claviers par le fils Tristan (pianiste, chanteur et frontman hors du commun).

Le combo revisite par la suite, avec une maestria indéniable, une bonne partie de son répertoire des ‘golden seventies’. Citons, dans le désordre : « Le Marchand De Planètes » (interprété dans sa version orientale de 1997), « Sur La Trace Des Fées », « Le Vieux de La Montagne », « Hymne A La Vie » ou encore « Ode A Emile ». Mais le gang belfortain fait aussi la part belle à ses albums les plus récents, à savoir, dans l’ordre et en cinq chevaux, « Troisième Etoile A Gauche » (mai 1997), « La Voiture A Eau » (octobre 1999), une invitation au rêve dans laquelle « chaque note est un mot, chaque mot une note », le magistral « Culinaire Lingus » (novembre 2001), dont les meilleurs morceaux ont été mixés par le génial Steven Wilson, le digipack « Souffleurs de Rêve » (novembre 2007) et enfin « Le Bois Travaille Même Le Dimanche » (janvier 2010). La palme d’or échoit à une version d’anthologie de l’extraordinaire « Capitaine Cœur de Miel » (vingt minutes de pur bonheur), sur laquelle le guitariste prodige Hassan Hajdi, remarquable d’un bout à l’autre de l’album, se lâche complètement et nous livre des soli d’anthologie.

On pourra toujours regretter que la tension baisse nettement aux deux tiers du set, avec notamment les médiocres « Hors-La-Loi » et « L’œil Et L’Ouïe ». Mais l’Ange ne s’en laisse pas compter et, après le fameux « Hymne A La Vie » qui lui offre l’occasion de saluer tous les moussaillons ayant embarqué à bord de son navire, il nous gratifie, au comble de l’émotion, de trois superbes rappels en version acoustique : « Schéhérazade », « Le Ballon de Billy » et, bien évidemment, l’immortelle « Ode A Emile ». Mention spéciale pour le DVD, magnifiquement filmé, qui démontre le génie théâtral du groupe sur scène. Indispensable !

Bertrand Pourcheron (9,5/10)

http://www.ange-updlm.com/

Escale à Ch’Tiland
Ange
2011
L’autre Distribution

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *