Anekdoten – Nucleus

Anekdoten-Nucleus

Chevaliers noirs annonciateurs d’une apocalypse symphonique sauvagement rédemptrice, les croisés spleenétiques d’Anekdoten sont, en 1996, partis bannière au vent à la conquête de contrées musicales volcaniques et ténébreuses. Déjà auteurs, avec « Vemod », d’une première œuvre au noir impressionnante de densité et de tension, ces talentueux suédois ont confirmé leur immense potentiel technique et créatif à l’occasion de la publication d’un nouveau CD âpre et vénéneux. « Nucleus » (c’est le nom du bébé en question) exhibait, en effet, avec une tranquille impudeur une désespérance organique élevée au rang de valeur artistique référentielle. Portées par des textes torturés qui épiloguent avec force sensibilité sur les thèmes éternels du mal-être et de la séparation (« Here », « Book Of Hours », etc…), les compositions au grand jamais anecdotiques d’Anekdoten distillaient une sulfureuse mélancolie, palpable à fleur de mots et de portées. Tour à tour furieusement incendiaire (la guitare embrasée de Nicklas Berg dont les flammèches sont attisées, à grand renfort de souffle crimsonien, par une rythmique en béton armé), et tendrement déchirée (les nappes de mellotron et le violoncelle recueilli de la belle Anna-Sofi Dahlberg), cette musique sortie de « l’autre côté du vertige » plantait de délicieuses échardes de mélancolie. Servie par des arrangements remarquables d’intelligence et d’éclectisme, cette œuvre de la maturité confirmait donc la place déjà incontournable occupée par la bande du bassiste Jan Erik Liljeström. Un grand album, et le meilleur restait à suivre !

Bertrand Pourcheron (8,5/10)

http://www.anekdoten.se/

Nucleus
Anekdoten
1996
Musea

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *