Alberto Rigoni – Overloaded

Overloaded

Alberto Rigoni, bassiste issu du metal progressif et fan invétéré du « Rust In Peace » de Megadeth, si l’on s’en tient aux photos qu’il publie sur Facebook, signe, avec « Overloaded », son quatrième album solo. Et pourtant on s’étonne de le découvrir (pour ma part) seulement maintenant tant sa musique est aventureuse et de qualité indiscutable. Pour donner vie à son projet, notre italien s’est entouré de compatriotes bien aguerris : Denis Novello à la batterie, Federico Solazzo aux claviers, Simone Mularoni (DGM, Empyrios), Marco Sfogli (James Labrie) et Fabrizio « Bicio » Leo aux guitares. Dans « Overloaded », des interludes méditatifs (« What’s On Your Mind ? ») ou plus légers (« Multitasking »), pièces qui n’ont rien à envier aux œuvres minimalistes de guitaristes signés sur le label allemand ECM, mettent bien en valeur le talent de notre bassiste transalpin. Ils portent en eux le germe de la ligne mélodique des morceaux qui les suivent. Les instruments empruntent de manière prudente (« Overloaded ») ou avec assurance (« Liberation ») un chemin tortueux et imprévisible. Ils semblent avoir carte blanche pour faire ce qu’ils veulent, à l’image de cette batterie tribale qui aime à partir dans tous les sens en faisant sonner ses cymbales sans vergogne comme sur « Chron ».

Une guitare en mode « shredding », qui peut être aussi bien larmoyante (« Corruption ») que réjouie (« Ubick »), permet cependant de mettre tout le monde au diapason. L’atmosphère est souvent tendue, avec des touches martiales dans le jeu de batterie et les guitares acérées. Les parties de claviers sont assez variées et tour à tour humoristiques (« Corruption ») ou inquiétantes (« Chron »).

Alberto Rigoni

Voici donc un artiste qui offre une grande marge de manœuvre à ses collaborateurs et nous propose une musique au final assez étriquée sans pour autant être indigeste. Intrigants et enthousiasmants, les sons tout droit sortis de la boîte Rigoni ne laissent pas indifférents et vont certainement agiter vos neurones et mettre en émoi vos oreilles.

Lucas Biela (9/10)

http://albertorigoni.bandcamp.com/album/overloaded

Overloaded
Alberto Rigoni
2014
Autoproduction

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *