Amartia – Delicately

Amartia - Delicately

Alors qu’Amartia a repris du service après un break de 2 ans, je ne résiste pas au plaisir de ressortir de mon placard à chroniques celle de Delicately, que je considère comme étant le meilleur album des quatre qu’ils ont produits.

Le groupe lillois est mené par Vincent Vercaigne, guitariste, chanteur et compositeur de grand talent et accessoirement, dénicheur de chanteuses qui ne sont pas moins douées. Sur Delicately, le bien nommé, c’est Britta Herzog qui officiait au micro. Si Maïeutics préfigurait bien de la

Lire la suite...

Live Report – Hommage : UK – Night After Night

Il y a des concerts qu’on n’oublie pas, non pas seulement parce qu’ils étaient magnifiques et joués par des géants, mais aussi parce qu’ils vous ont pris un peu par surprise et qu’on les a reçus en pleine face, sans la préparation adéquate, et qu’ensuite on les rumine, essayant de comprendre enfin ce qu’on avait pas saisi à l’époque. J’en ai plusieurs comme ça au fond de ma caboche, dont un tout spécial, qui concerne UK. C’était le 13 mars 1979, j’ai

Lire la suite...

Jack Dupon – Empty Full Circulation

Jack Dupon - Empty Full Circulation

Cela fait maintenant plus de dix ans que les Bougnats de Jack Dupon étrennent et traînent leur rock foldingue et jubilatoire, et toujours pas une ligne dans Clair & Obscur ! Autant vous dire qu’avec la sortie le 21 mars dernier de Empty Full Circulation, leur cinquième album studio, et l’arrivée d’une nouvelle année placée « sous le signe du V » (allusion à notre regretté rédac’ chef, mais aussi à d’autres farceurs un tantinet loufoques et lubriques, ceux du Klub des Loosers), il était temps de laver l’affront

Lire la suite...

Adimiron – Timelapse

Quel drôle de conseil… je cherchais un album semblable à Language de The Contortionist (ce n’est plus un secret d’État, c’est mon album fétiche). Eh bien, je me suis mis à farfouiller parmi l’océan de revues musicales et les sites web à algorithmes avancés où l’on vous suggère des trucs similaires à ce que vous connaissez déjà. Les suggestions qu’on m’a présentées étaient peu pertinentes. On est toujours très loin de l’ambiance recherchée. J’en

Lire la suite...

Cowards – Still

Cowards - Still

Cowards c’est la vision de Paris, ou « d’un » Paris, au choix. Un regard, que je ne connais que trop bien, y étant né et y vivant toujours. C’est peut-être quelque chose qui peut échapper, ou pas, à certaines paires de yeux non habituées aux rues labyrinthiques de certains quartiers et autres espaces d’ombres qu’un œil non attentif ne discerne pas ou à peine. Laissez tomber Amélie Poulain, espoirs d’une dégustation chez Cyril Lignac et beauté d’un troquet à poster sur Instagram,

Lire la suite...

Live – Report : La Maison Tellier au 104 de Paris, le jeudi 2 février 2017

La Maison Tellier - Flyer

Connaissez-vous La Maison Tellier ? Y êtes-vous déjà entré ? Y avez-vous pris du plaisir ? J’ose le dire : oui, j’y suis allé. J’ai franchi le seuil et j’ai pris mon pied. Non seulement les Tellier sont adorables, mais ils font aussi tout pour que vous vous sentiez à l’aise et que vous vous fassiez une petite place auprès d’eux, dans un univers qu’ils adorent partager. Je ne parle pas de la fameuse maison close des nouvelles de Maupassant, ne vous y trompez pas ! En fait, les Tellier, ce

Lire la suite...

Catchlight – Amaryllis

Catchlight - Amaryllis
Une fois n’est pas coutume, je démarre cette chronique par la fin, à savoir que je décerne mon premier coup de cœur 2017 à Amaryllis de Catchlight. Ceci est d’autant plus méritoire qu’il s’agit d’un combo français. N’y voyez aucun racisme anticocardier, mais le problème avec les groupes français est que souvent le phrasé de notre langue nationale claque moins que le chant anglophone à moins d’être un Lazuli, par exemple. Le choix de l’anglais par Catchlight est heureux et renforce le côté dramatique

Lire la suite...

MaïïN – Elektrees

– Quoi ? Henri, tu ne vas pas chroniquer de l’electro ?

– Ben si, pourquoi…

– Mais tu n’y connais rien !!!

– Ah oui, c’est pas faux…

– Sois sérieux, et la réputation du webzine, tu en fais quoi ?

– Euh, c’est-à-dire…

– Tu sais parfaitement qu’il y a d’autres chroniqueurs plus qualifiés que toi pour ce style de musique dans l’équipe !

– Peut-être, mais bon, il faut bien sortir de son petit confort de temps en temps…

(Fin de ce dialogue totalement imaginaire.

Lire la suite...

Binary Code – Moonsblood

Dur, mais souple. Lourd, mais planant. Rouge passion, mais noir comme le vide. Monumental et intime; binaire, quoi. Dans un registre à mi-chemin entre le rock et le metal progressif (selon le passage), le groupe Binary Code lançait en mai 2016 Moonsblood, son deuxième album. Si on m’en avait fait écouter d’emblée, sans me dire de quel groupe il s’agissait, j’aurais mis ma main au feu qu’il s’agissait d’un nouveau disque de Sullen, cette formation portugaise dont je vous ai parlé

Lire la suite...

Hommage à John Wetton

In memoriam : John Wetton (1949-2017)

John Wetton n’est plus. Ce foutu cancer contre lequel il se battait avec énergie a eu raison de lui ce 31 janvier 2017… 2016 avait déjà été une année affreuse pour le monde de la musique, des arts et de la culture. D’entrée, c’était Bowie qui avait rejoint les étoiles, un cruel départ pour moi. Et là, cette nouvelle année qui me prive de John, l’un de mes bassistes-chanteurs préférés. Parce qu’en tant que bassiste et chanteur, il y en a quelques-uns comme ça qui vous marquent.… Lire la suite...

1 2 3 4 178