When The Day Chokes The Night – Lumière Noire

When the day chokes the night-Lumiere noire

Derrière son éternel sourire et ses airs juvéniles, Jean Debaecker est un véritable stakanoviste de la musique électronique qui multiplie les projets et les albums. When Day Chokes The Night n’est donc qu’un de ces projets et Lumière Noire qu’un des albums engendrés par ce projet. Sauf que cet album est un peu particulier. Il a été enregistré chez un particulier dans cette région qu’on appelle désormais les Hauts de France. Car, oui, Jean Debaecker aime à se produire dans des endroits inhabituels. Et visiblement, ça lui permet d’afficher dans sa discographie des albums étonnants et magnifiques tels que celui-ci.

Imaginez que vous soyez dans la maison de ce particulier. Vous êtes bien calé au fond d’un canapé ou confortablement allongé. Les lumières ont été éteintes. Seule subsiste celle éclairant les synthés d’un musicien totalement absorbé par l’étrange musique qu’il fait naître de son énigmatique appareillage. Des sonorités à peine mouvantes vont et viennent dans la maison comme d’impalpables vagues de fréquences venues d’un au-delà mystérieux. Voilà, vous y êtes, c’est exactement ce voyage immobile et saisissant que propose Lumière Noire. Aucune mélodie clairement identifiable, aucun rythme, rien qu’un infini de sons étirés et ténus qui semblent défier les lois de la pesanteur. Et vous baignez dans cet océan de sons, vous oubliez la maison, vous oubliez le monde et vous comprenez alors que vous vivez une expérience auditive et sensorielle nouvelle.

When the day chokes the night-band

Le type de musique proposée par Lumière Noire porte un nom. On appelle ça un drone. Il existe toutes sortes de drones, des sombres, des complexes, des vibrillonants, des massifs et même des insupportables. Ceux inclus dans Lumière Noire sont épurés, célestes, lumineux. Ils sont la preuve éclatante et somptueuse du haut degré atteint par l’art des sons de Jean Debaecker. Bien sûr, certains pourront être déroutés par cette musique sans mélodie, d’une lenteur immense voulue et assumée. Il faut pourtant savoir dépasser toute appréhension et se plonger, avec délice, dans ce bain d’apensateur sonore. C’est alors qu’on découvrira toute la richesse et la beauté de cet album ô combien réussi.

Frederic Gerchambeau

https://whendaychokesthenight.bandcamp.com/album/lumi-re-noire

https://www.facebook.com/whendaychokesthenight



Note du co-éditeur : ce EP de trois titres a été enregistré live lors d’une performance musicale tenue le 22 mars 2014 dans le ‘Hinterland’. Le concert, organisé dans le noir complet, s’avère un concept qui résultera en ce court album. Précisons également que Lumière Noire fait également partie d’une hexalogie qui s’étend de 2011 à 2016, comprenant les albums Matière Noire (2011), Into Infinite Winding (2013), Coma (2013), Lumière Noire (2014), Death And The Void (2015) et Night, After Night, After Night (2016 ).

Lumière Noire
When The Day Chokes The Night
2014
Autoproduction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *