This Gift Is A Curse – All Hail The Swinelord

An History Of Violence Part II-This Gift Is A Curse

A History Of Violence (volet 2 de 3)

All Hail The Swinelord, c’est un peu comme si on invoquait Satan et que, en plus, ça marchait ! Bordel, c’était inespéré ! Parce que le black metal ça commence à sentir le terreau Jardiland et qu’il y a quelque chose qui a poussé dessus. Et ça refoule pas mal au passage. Une nouvelle agression s’extirpe, étouffée dans la graisse et la sueur maison et ces vocaux qui n’arrivent à cracher l’épais excédent. C’est un rite animal qui se profile dans l’ombre d’une cave étroite et humide, alors qu’une ambiance plus lourde, sordide (et humide, je répète), prend le pas sur les amplis et l’acharnement au point de ralentir un tempo déjà pesant, voir le stopper.

Vient l’instant atmosphérique où l’aura de la chose prend le dessus entre éraflures de craie, solos de tronçonneuse et écorchements barbares. Parce qu’on retrouve le danger initial, pur et malin, l’ambiance ésotérique malsaine, la colère gonflée dans des déformations aberrantes, que tu te dis que la Suède c’était peut-être pas le meilleur endroit pour faire un pique-nique. Là, tu n’auras qu’un paysage dévasté, une forêt agonisante et rasée, des ombres mouvantes entre les branches, les tuyaux de gaz, les yeux vitreux des habitants et parce que c’est la trouille qui t’étreint. La frénésie de la perte de contrôle, les repères vaporisés, violence nette et sauvage lors d’un déchirement de ligaments.

An History Of Violence Part II-band

Unijambistes torves, hommes troncs claudiquant, appendices contre-nature poussant le long des côtes, siamois difformes pataugeant dans une boue visqueuse. Défilé horrifique, moisissure, entremêlements de formes, disparités des muscles, entrechoquements mortifères de restes de compost, carbonisés, filandreux, extase morbide. Je n’ai pas oublié celui-là, à écarter les mains en guise d’offrande dans un frémissement. « Le guide du Routard de l’Apocalypse », un « Necronomicon » audio, voilà ce que c’est. Bref, tu écoutes ce disque en te disant : « je ne peux pas m’en sortir sans être damné ! »

Jéré Mignon

Coup de Coeur C&Osmall

https://thisgiftisacurse.bandcamp.com

https://www.facebook.com/thisgiftisacurse

À voir : A History Of Violence volets 1 & 3 à propos de et Cowards et Cult Leader

All Hail The Swinelord
This Gift Is A Curse
2015
Season of Mist

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *