Melvins – Everybody Loves Sausages

Melvins – Everybody Loves Sausages

Melvins fait du Melvins, et Melvins fera toujours du Melvins. Ils ont la classe américaine et sont tout simplement prêts à tout. Et quand ils ne sortent pas un album par an, sans compter des titres délivrés gratuitement à la surface de la Terre pour moi, toi, nous, pauvres agneaux égarés, le bouc nous pond un album de reprises qui refoule complètement le Melvins ! Ouais mon pote, Melvins, même quand il reprend des titres qui ont façonné son style, sa dégaine et son abonnement chez le coiffeur Franck Provost avec échantillons

Lire la suite...

Clutch – Earth Rocker

clutch-earthrocker

Pour passer une bonne journée, mode d’emploi :
Introduction, on passe. Merci d’avoir fait l’acquisition de ce manuel.
Page 1. Sortir les amplis, ses potes, se foutre dans le garage familial avec un pack de bière et perdre un litre d’eau par toutes les glandes sudoripares.
Page 2. Mettre le dernier Clutch dans la platine.
Page 3. Les gars de Clutch savent titiller la titine et la bibine du rock. Le lourd, le bouseux, le roots qui sommeille, telle une belle aux bois bourrée. Un album de Clutch, c’est du plaisir immédiat, des

Lire la suite...

Cult Of Luna – Eternal Kingdom

Eternal-Kingdom

« Eternal Kingdom », je ne l’avais pas aimé, j’avais détesté même. Mais après une claque comme « Somewhere Along The Highway« ,  je m’étais dit que, de toute façon, le prochain ne sera pas aussi bon. Et dans mon cas, ce serait nécessairement une catastrophe. Et puis, c’était le temps où on rajoutait à tout bout de champ le suffixe « post ». Post-Rock, Post-Metal, Post-Core et j’en passe. C’était impossible d’y échapper, et ça passait à l’époque pour le sommet de la modernité

Lire la suite...

Cult Of Luna – Vertikal

Cult Of Luna – Vertikal

Posons un peu le décor voulez-vous ? L’industrie a atteint son apogée, l’être humain sait dorénavant contrôler le fer, le manier et le façonner à sa guise. Avec ça, il construit des immeubles vertigineux, des moyens de déplacement uniques, et toutes les usines servant à répartir cette détermination. Mais dans cette révolution énergétique, l’évolution reste verticale. Les hommes d’en bas, ceux des bas-fonds, triment jusqu’à l’épuisement dans des tâches inutiles et mutilantes. Ceux d’en haut,

Lire la suite...

Gaza – No Absolutes In Human Suffering

Gaza

À la base, si je me suis décidé de tenter l’aventure Clair & Obscur (bon sang la gaffe !), c’était justement pour contribuer à faire découvrir le côté obscur de la force. A savoir parler des musiques qui sortent du quotidien, électroniques, drone, ambient, noise et autres, toutes périodes confondues. Mais avec une actualité vraiment pas folichonne en ce qui concerne l’année 2012, il fallait bien que mon plaisir excitatif d’écouteur inassouvi casse-couilles trouve refuge quelque-part. Je l’ai

Lire la suite...

Cult Of Luna – Somewhere Along The Highway

Cult Of Luna – Somewhere Along The Highway

Dans un glacier, au loin, dans les vastes plaines désertiques d’un pays nordique isolé, se trouve une imposante demeure. Elle ne ressemble à rien d’autres de connues. Sa matière combine la roche avec les glaces éternelles. Elle scintille au soleil, renvoyant chaque rayon d’un astre timide sur des interstices figés dans le temps. Des oiseaux se permettent une brève envolée, tournoyant autour de ces tours aussi blanches que du nacre. Nuls sons ne sortent de leurs becs, le silence est de mise, forcé par un climat stérile

Lire la suite...

Melvins – Lysol

Melvins – Lysol

Quand « Lysol » m’apparut, auréolé, telle une vierge ayant fait un détour inexplicable de Lourdes pour toquer à ma porte, j’eu une révélation, une apparition. Depuis, j’ai construit un autel avec des allumettes et des rouleaux de PQ dans mes chiottes, et je prie le Buzzo et la Sainte Picole. Gloire à « Lysol » ! Que son nom soit sanctifié ! Que son règne perdure ! Je me suis acheté un costume d’indien à la Gay Pride pour me refaire la pochette, défoncé aux acides. Depuis il ne se passe pas une semaine sans que

Lire la suite...

Cult Of Luna – Salvation (Earache 2004)

Cult Of Luna – Salvation

Un coup de poing, une praline, une mandale, une châtaigne, voilà en peu de mots l’impression que j’ai reçue la première fois en posant mes oreilles sur « Salvation ». A ce moment, de Cult Of Luna, je connaissais déjà les deux albums antérieurs. J’avais bien percuté sur cette puissance, cette lourdeur toutes droites sorties d’un cataclysme. J’avais tout aussi bien percuté sur cette portée émotionnelle qui, mine de rien, arrivait tant bien que mal à se frayer un chemin dans ce magma de lourdeur. J’avais

Lire la suite...

This Gift Is A Curse – I Guilt Bearer

This Gift Is A Curse – I Guilt Bearer

Maintenant que c’est la fin du monde et que le calendrier Maya n’a pas eu la délicatesse de renouveler son abonnement à la Poste, autant chercher la bande-son ultime de l’apocalypse. Oh, je sais bien, j’aurais pu prendre n’importe quel groupe à tendance black-metal, maquillage de panda rigolo au fond du bois de Vincennes pour illustrer la chose, mais… Le cocktail Martini a explosé dans les dernières vapeurs de gaz. Les entrailles de la Terre se sont ouvertes. Avec elles, l’enfer est à nos portes, sa chaleur à fait

Lire la suite...

Pig Destroyer – Natasha

Pig Destroyer – Natasha

Quoi !?! Mais on a déjà vu Pig Destroyer dans La Minute Grind ! Le grind s’invite dans la cour des grands ? Tuut tuut tuut… Quand je dis qu’il existe une modernité dans le grind, cette excroissance furibarde et réellement héritière du punk-hardcore, non, ce n’est pas une vanne ! Natasha est à la base sur le dvd bonus de « Terrifyer« . Sortant finalement quatre ans plus tard comme pièce unique, ce titre de 36 minutes, à la base un cadeau, est une sérieuse prise de risque ainsi qu’une curiosité dans le genre. Alors

Lire la suite...
1 6 7 8 9 10