Swans – We Rose From Your Bed With The Sun In Our Head

Swans – We Rose From Your Bed With The Sun In Our Head

Swans en concert, c’est fort, incroyablement fort. En tout point de vue d’ailleurs. Un volume sonore ahurissant de puissance et de profondeur écrasant son audimat, l’enveloppant dans une moiteur sensuelle, troublante. Le charisme monstrueux de Michael Gira, ce géant surveillant ses troupes, l’œil noir, concentré, vivant la musique de tout son être. Mais ce sont aussi des titres transfigurés pour, et par la scène, anciens, récents, ou encore en phase d’étude. Une set-list qui impressionne avant même que

Lire la suite...

Swans – My Father Will Guide Me Up A Rope To The Sky

Swans – My Father Will Guide Me Up A Rope To The Sky

Les Hommes ont leur démons. Légions dans un coin du crâne, batifolant dans le marasme existentiel. L’apathie ? On ne connaît que ça depuis notre naissance. Une forme d’éducation peut-être… Bien installée dans le quartier du malaise se trouve la rupture. Amoureuse, artistique, philosophique… Difficile de s’en détacher, elle accompagne les journées, les pensées, et ça ne le fait pas du tout. Les remords, la colère, la mélancolie ou encore la culpabilité sont ses denrées alimentaires. Vous savez,

Lire la suite...

Neurosis – Through Silver In Blood

Neurosis – Through Silver In Blood

S’il y a bien une chose que j’ai saisi avec Neurosis, c’est que l’objectivité est un concept abscons à mettre illico à la décharge. Pourquoi ? Parce que la musique, et sa cohorte de sonorités disparates s’adressent non pas via des mots, mais par des émotions. Écouter un album de Neurosis c’est naviguer au fond de ses propres troubles et excitations personnelles. Personne n’aura la même expérience. Physique ? Psychologique ? Primale ? Allergique ? Autant de réactions qui s’appliqueront différemment pour

Lire la suite...

Neurosis – Enemy Of The Sun

Neurosis – Enemy Of The Sun

Une vie parait bien triste sans Neurosis. Je me revois tiens, insouciant, sautant à pieds joints dans les flaques d’eau, tapant sur les poubelles à coup de Caterpillar, mais ça, c’était avant. Avant que je me prenne une beigne, une bonne, une vraie. Une de celle qui calme direct. Ce jour là, donc, j’ai découvert Neurosis. Depuis, je vénère le combo comme d’autres le font avec Bouddha, c’est vous dire l’objectivité de mes propos. Mais là, j’essaie d’être un tant soit peu sérieux. Ecouter Neurosis, c’est

Lire la suite...

Melvins – The Maggot/The Bootlicker/The Crybaby

Melvins – The Maggot/The Bootlicker/The Crybaby (Ipepac Recordings 1999-2000)

Melvins-The Maggot

Pour réussir une trilogie branquignole, sortie en l’espace de six mois, sortez vos tabliers, toques Master-chef, ustensiles divers en inox et autres casseroles et cocotes garanties de chez Darty. Ici, la délicieuse Maïté et son inspiration dégoulinante sont bâillonnées, ligotées et enfermées dans un placard soudé (mon oreillette me dit qu’une armoire a été aperçue récemment au large de l’océan Atlantique). Attention,

Lire la suite...

Melvins – Nude With Boots

Nude-With-Boots

Dans la catégorie des albums qui butent leur percepteur d’impôts, celui-là est dans le haut du panier. Non, non, impossible de dire le contraire. Pour qualifier ce disque, je ne peux utiliser qu’un mot. « Nude With Boots » poutre. Il renverse la fondue savoyarde, fait tomber le portrait du grand oncle militaire de la cheminée et ranime le feu de camp. Il POU-TRE ! Je n’arrive d’ailleurs pas à sortir un titre en particulier, ils explosent tous le potentiomètre de saveurs et d’excitation. Le martèlement des deux

Lire la suite...

Melvins – (A) Senile Animal

Melvins – Senile Animal

Parfois, « Il en fauuut peu pour être heureux, vraiment très peu pour être heureuuux. Il faut se satisf… » Humpf… Braouf… Ktouss… Grumpff… Ah merde, je suis à l’antenne ! Oui, pardonnez moi, chers auditeurs, pour cet accès de lyrisme piqué des vers à Baloo et consorts mais, rendons nous à l’évidence quand nos oreilles jouissent de plaisir, on ne tartine pas les vaches à miel. « (A) Senile Animal » rend heureux, béat. C’est simple comme poster une lettre sans recommandé.

Lire la suite...

Melvins – Freak Puke

Melvins – Freak Puke

Melvins… Désolé, ça me les brise menu de faire un topo sur LE plus grand groupe de rock sur Terre (vous avez vu comme je suis feignant ?). Y’a tout dans Melvins, l’humour, le décalage, Tahiti Bob, le suicide commercial, le groove. L’expérimental, absurde, foiré, rigolo, mais toujours fun. Du génial, du bon, du mouairf… Du naze aussi. Des tubes qu’on repasse en boucle dans la caisse en sillonnant les rues d’Auxerre, Paris et Navarre, des séances improvisées chez le coiffeur en habit de gourou, de la soupe

Lire la suite...

OM – Advaitic Songs

Om-advaitic-songs

OM est un duo de rock expérimental formé en 2003, avec Al Cisneros au chant et Chris Hiakus à la batterie, tous deux anciennement membres du groupe Sleep et originaires de Californie. Le batteur sera remplacé 5 années et 4 albums plus tard par Emil Amos, membre de l’éminent groupe post-rock Grails, juste avant l’enregistrement du fameux « God Is Good ». Le style musical pratiqué par le duo ? Un étonnant cocktail assez unique en son genre de stoner lancinant (le groupe voue un véritable culte aux tous premiers

Lire la suite...

Earth – Angels Of Darkness, Demons Of Light

earth

Les pionniers du drone reviennent un an après le premier Angels Of Darkness, Demons Of Light. En fait, les 2 albums ont été enregistrés au même moment, en 2 semaines, avec le même line-up. Autant le dire tout de suite, je ne suis pas un spécialiste de ce genre musical et n’ayant pas écouté le premier du nom, je ne pourrais pas les comparer. La musique de Earth a cependant bien changé : le groupe était le chef de file du drone métal. Il n’est plus question de métal ou de grandes envolées telluriques ; ici, le calme règne du début

Lire la suite...
1 8 9 10