Space Megalithe : vers un nouvel album !

Space Megalithe Band

Jean-Claude Gil et Christophe Barbier, ou la dream team de l’ambient & space music made in France (oui je sais, ça fait un paquet d’anglicismes dans une même phrase !), viennent de mettre en ligne un extrait de leur tout nouvel album en préparation. Si le successeur de l’excellent « Psyché Energy » n’a pas encore trouvé son titre définitif, ce segment de 12 minutes d’une pièce dont la durée finale en comptera le double s’intitule quant à lui « Stone Alignment« , en référence à la majesté des sites mégalithiques (le minéral semble décidément être une source d’inspiration majeure de notre duo !).

Comme à leur habitude, les deux musiciens ont enregistré cette session dans les conditions du live (leur terrain de prédilection), armés de leurs machines synthétiques et avec un minimum de préparatifs. Et il y avait encore de la magie dans l’air ce jour-là, tant la musique riche de nuances et de spontanéité générée par le binôme fait immédiatement décoller l’auditeur, parti pour un trip qu’il aimerait bien voir s’éterniser davantage. Il faudra pour cela s’armer d’un peu de patience en attendant l’album, qui devrait voir le jour d’ici la fin de l’année 2015 au format vrai CD usiné et auto-produit, s’il vous plaît !

Personnellement, voilà le genre de composition qui me réconcilie avec l’ambient de l’école californienne (avec Steve Roach en chef de file), genre un peu tombé en désuétude ces dernière années suite à une surabondance de productions toutes plus fadasses et léthargiques les unes que les autres, à force d’avoir oublié l’essentiel : le jeu et l’émotion. Et cette fibre reste bien présente chez les deux passionnés de Space Megalithe, totalement investis dans leur sujet, où ils arrivent à conjuguer sans peine maîtrise et feeling, et ce avec un rare brio.

En attendant leur second album qui s’annonce déjà comme le disque de la consécration, je vous invite à découvrir sans attendre ce « Stone Alignment », merveilleux avant-goût d’un plat plus copieux qui n’est pas sans nous replonger dans cette belle époque révolue où l’on découvrait, les yeux et les oreilles ébahis, des œuvres phares telles que « Dreamtime Return » et autres « World’s Edge » au détour d’un bac de disquaire spécialisé. Les amateurs éclairés du genre comprendront tout de suite à quoi je fais allusion.

Quoi qu’il en soit, si nos amis de Space Mégalithe persévèrent sur le chemin lumineux dans lequel ils se sont engagés, ils risquent bien de créer le même genre de sentiment nostalgique à leur égard dans les décennies à venir. Et nous finalement, on ne demande que ça !

Philippe Vallin

http://mowgli9.wix.com/spacemegalithe

https://www.facebook.com/SpaceMegalithe

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *