NeBeLNeST – NeBeLNeST

NeBeLNeST – NeBeLNeST

NeBeLNeST, ou la fusion réussie du krautrock allemand du début des seventies et du King Crimson de la grande époque ? Oui et non en fait, il serait très réducteur d’assimiler le premier album de cet excellent groupe français à un simple revival, plagiat, ou à une quelconque  expérience de laboratoire sur de l’ADN musical passéiste. Ce premier essai de NeBeLNeST, formé en 1997 sous le nom de Nova Express, possède en effet son essence propre, tout en synthétisant cependant un certain nombre d’éléments

Lire la suite...

Fish – Raingods With Zippos

Fish – Raingods With Zippos

1999 fut une grande année pour les amateurs du géant écossais. Non content d’avoir effectué un lifting complet de toute sa discographie sur le label Roadrunners records, avec remastérisation et titres bonus, Fish publia celui qui restera très certainement comme le meilleur album de toute sa carrière, le plus abouti et original. Succédant à l’excellent « Sunsets On Empire » (1997) où l’ex-chanteur de Marillion avait déjà mis la barre très haute en termes de compositions et de production, invitant pour

Lire la suite...

Beardfish – The Void

Beardfish – The Void

Si des groupes tels que Spock’s Beard, The Flower Kings, After Crying, Dream Theater ou Porcupine Tree comptent parmi les principales locomotives qui ont inauguré le nouvel âge d’or du rock progressif au début des années 90, Beardifsh est très certainement l’une des plus créatives et emblématiques de la décennie suivante, qui perpétue jusqu’à nos jours ce foisonnant « revival », aussi inspiré que protéiforme. C’est à partir de « Sleeping In Traffic Part One », son troisième opus paru en 2007

Lire la suite...

Cosmos – Mind games

Cosmos – Mind games

Cosmos est un groupe de néo-progressif helvétique fondé en 1990 à l’initiative du batteur Reto Iseli, du bassiste Heijo Garnn et du guitariste Olivier Maier. A cette époque, la formation est encore baptisée « Glacier Eagle », mais le trio optera rapidement pour Cosmos, un patronyme plus adapté à leur style musical planant et à leur influence plus que majeure, à savoir Pink Floyd. Le combo publie son premier album en 1994 avec pas moins de six membres additionnels, configuration qui lui permet de tourner dans son pays

Lire la suite...

Heritage/Grace For Drowning/Storm Corrosion : le triptyque de Steven Wilson et Mikael Akerfeldt

SW MA

Voici 3 albums sortis depuis quelques mois et qui forment une sorte de tryptique. Opeth et Steven Wilson ont été liés par le passé lorsque Wilson s’est intéressé au métal un peu … guttural. A l’époque, Opeth était plutôt du côté darth de la force que du côté ambiant planant progressif ! Après avoir mixé l’album « Blackwater Park », Wilson a participé aux albums suivants qui prirent un tournant comme on en avait rarement vu dans ce milieu : à l’image de Talk Talk qui est passé de la pop new wave à la pop minimaliste

Lire la suite...

Spock’s Beard – X Tour Live

Spock’s Beard – X Tour Live

Spock’s Beard a été et reste encore l’un des tous meilleurs groupes de rock progressif sur scène. A l’époque où Neal Morse était encore son mentor, chaque prestation de la formation américaine se révélait déconcertante d’aisance virtuose, de folie communicative et de générosité, sans jamais rien perdre de son étonnante musicalité, ce cocktail unique et survitaminé de sonorités prog, pop, folk et heavy rock. Lors de la mémorable tournée « The Kindness Of Strangers », puis celle de « V » quelques

Lire la suite...

Timothy Pure – Island Of The Misfit Toys

Timothy Pure – Island Of The Misfit Toys

Avec le très calme et mélancolique « Blood Of The Berry » publié en 1997, les américains du groupe Timothy Pure avaient déjà démontré de fort belle manière leurs qualités à œuvrer dans le registre d’un rock atmosphérique et émotionnel cher au Marillion de l’ère Steve Hogarth. Cet album un peu inattendu dans les sphères néo-prog de l’époque s’avérait déjà bien plus convainquant que leur premier essai discographique amorcé avec « The Fabric Of Betrayal », qui proposait deux

Lire la suite...

Nexus – Aire

Nexus – Aire

Six années se sont écoulées depuis la parution de « Perpetuum Karma », dernier album en date de Nexus, une formation basée à Buenos Aire qui avait rencontré un beau succès d’estime auprès des amateurs de prog symphonique dès  l’inaugural et imposant « Detras Del Umbral » publié en 1999. Les argentins sont aujourd’hui de retour avec un nouvel album et un line-up quelque-peu modifié. Si Machy Madco reprend la basse laissée par Daniel Lanniruberto, membre originel du groupe, il n’y aura pas de poste

Lire la suite...

Nexus – Detras Del Umbral

Nexus – Detras Del Umbral

A l’heure où, suite à la tragique disparition de son bassiste emporté par un cancer, s’éteignait également le groupe Dogma (Brésil), chef de file du rock progressif symphonique sud-américain avec les mexicains de Cast, une nouvelle étoile du genre se profilait déjà à l’horizon. En effet, Nexus est une formation qui nous vient tout droit d’Argentine, et qui, en 1999, en imposa sévèrement auprès des fans du genre avec cette première oeuvre monolithique baptisée « Detras Del Umbral 

Lire la suite...

Marillion & The Positive Light – Tales From An Engine Room

Marillion & The Positive Light – Tales From An Engine Room

Publié initialement en en 1998 et réédité à plusieurs reprises avec des pochettes hideuses et totalement anachroniques (sur l’une, on reprend un visuel de « Marbles », sur l’autre, une photo du groupe d’Aylesbury avec Fish, allons-y gaiement !), « Tales From An Engine Room » est une vraie curiosité. Il s’agit en effet d’un projet d’album remixé à la sauce techno, en l’occurrence l’excellent et respecté « This Strange Engine » de Marillion paru un

Lire la suite...
1 46 47 48 49 50 53