Wobbler – From Silence To Somewhere

Wobbler – From Silence To Somewhere

Wobbler From Silence To Somewhere

Wobbler, je les ai découverts au festival Crescendo en 2015 – où le groupe avait d’ailleurs présenté en exclusivité le titre éponyme de From Silence To Somewhere. Eh oui, je ne connaissais alors pas grand-chose de ces illuminés venus de Norvège. En tout cas, j’avais été impressionné par la performance de ces jeunes gens, même si leur rock progressif est plutôt comme un bon whisky, longtemps vieilli en fût de chêne ! Car c’est bien là la marque de fabrique (de barrique forcément)

Lire la suite...

Juke – Chimeras’ Tale

Juke – Chimeras’ Tale

JUKE Chimeras' Tale

L’herbe est-elle toujours plus verte ailleurs ? Je crois que Juke vient de me démontrer le contraire. Votre serviteur venant de découvrir ce groupe à l’affiche de La Nuit Du Prog Rock à deux pas de chez lui, a voulu y poser une oreille attentive et là… Bon sang ! je suis passé à côté de ça il y a trois ans. Il est vrai que je ne suis pas un boulimique, dans le style à toujours partir à la chasse de la perle rare ou de la nouveauté en scrutant le net en permanence. Je suis plus dilettante, genre « Venez

Lire la suite...

Matthew Parmenter – All Our Yesterdays

Matthew Parmenter – All Our Yesterdays

Matthew Parmenter All Our Yesterdays

Matthew Parmenter, à l’instar de son mentor Peter Hammill (Van Der Graaf Generator), mène une carrière hors des sentiers battus mais toujours d’égale qualité. Que ce soit avec son groupe de rock progressif  Discipline ou en solo, le chanteur multi-instrumentiste propose une musique exigeante, parfois austère, souvent flamboyante mais toujours unique et bouleversante. Ce troisième album en solitaire (Matthew Parmenter a tout écrit, tout composé et y joue de tous les instruments

Lire la suite...

Shibassy – Clean Ears

Shibassy – Clean Ears

Shibassy Clean Ears

Après Ghost And Children, sautillant premier album sorti il y a un an, Shibassy revient avec Clean Ears. En apparence plus facile d’accès que son précédent opus, Clean Ears nous force encore une fois à plonger au cœur de nos émotions, de nos contradictions, de nos expériences et finalement de notre inconscient. Si Ghost And Children était un album-concept assez joyeux sur l’enfance, Clean Ears est plus sombre et porte sur l’étape d’après. Plusieurs thématiques s’entrecroisent :

Lire la suite...

Lee Abraham – The Seasons Turn

Lee Abraham – The Seasons Turn

Lee Abraham The Seasons Turn

Lee Abraham, bassiste de Galahad dans une autre vie ayant récemment rejoint le groupe en tant que guitariste, a comme bien d’autres musiciens du prog (ne serait-ce que les membres du Pink) commis des albums solo de bonne facture, à classer entre le néo-prog classique et un metal prog à la Dream Theater. The Seasons Turn entrerait plutôt dans la première catégorie, assez proche de Spock’s Beard pour la tonalité globale de l’album et son organisation. Comme Spock’s Beard et d’autres

Lire la suite...

Kansas – Leftoverture Live & Beyond

Kansas – Leftoverture Live & Beyond

Kansas Leftoverture Live And Beyond

Kansas, un groupe mythique ! Souvenez-vous. Nous sommes au début des années 70 et le combo se forme à Topeka, dans l’état américain d’où il tire son nom. À l’époque, il y a très peu de groupes de rock progressif aux États-Unis. Kansas mêle très rapidement les racines musclées du rock américain aux ornements et digressions du progressif européen. L’originalité de l’apport du violon de Robby Steinhardt, les talents de compositeur du guitariste Kerry Livgren et

Lire la suite...

The Tea Club – Grappling

The Tea Club – Grappling

The Tea Club Grappling

Les fous fondus des délires musicaux des premiers albums de Spock’s Beard ou de ceux de feu Beardfish recevront ce quatrième album des Américains de The Tea Club comme une offrande divine. En effet, Grappling offre le meilleur de ce genre que l’on pourrait baptiser happy mad prog.

De la musique barrée, joyeuse, maîtrisée jusque dans ses derniers retranchements rythmiques ou harmoniques, des mélodies gracieuses qui rappelleront aux connaisseurs les meilleurs passages habités de Yes ou des

Lire la suite...

Marco Minnemann – Celebration

Marco Minnemann – Celebration

Marco Minnemann Celebration

Marco Minnemann n’est pas que le batteur connu et reconnu qui a bien failli remplacer Mike Portnoy au sein de Dream Theater. Il n’est pas non plus que le membre du groupe The Aristocrats. Il a joué avec les plus grands, de Steven Wilson à Joe Satriani, de Jordan Rudess à Mike Keneally, en passant par Tony Levin ou Guthrie Govan. Maestro ès polyrythmies, session man très demandé, l’Allemand (qui vit aux États-Unis) trouve le temps de proposer des albums en solo de très bonne facture dans lesquels

Lire la suite...

Aliante – Forme Libere

Aliante – Forme Libere

Aliante Forme Libere

Aliante est un trio instrumental italien proposant un rock progressif aérien et inspiré. Alfonso Capasso, le bassiste, et Jacopo Giusti, le batteur, ne sont pas des inconnus puisqu’ils ont œuvré ensemble dans le groupe Egoband, un des fleurons du label Mellow Records (après un premier album, Trip In The Light Of The World, sorti en 1991 chez Musea), sous la houlette de son claviériste-chanteur Alessandro Accordino. Si Capasso est le bassiste des cinq albums studios et du live bootleg d’Egoband

Lire la suite...

Eric Valley – Secret Lake

Eric Valley – Secret Lake

Eric Valley - Secret Lake

Troisième album du compositeur et multi-instrumentiste suisse, Secret Lake propose une musique de qualité bien que guère originale. Plutôt bien produites (malgré le son des batteries programmées), les sept longues compositions instrumentales, progressives à souhait, qui forment ce disque, convaincront les amateurs les plus mordus du genre. Les autres continueront de se satisfaire des travaux d’Ayreon, Dream Theater ou Mike Oldfield.

Les plages les plus éthérées restent les plus réussies.

Lire la suite...
1 2 3 51