Rivelaine – Memento Mori

Rivelaine-Memento Mori

Pour ceux et celles qui ne le sauraient pas, une rivelaine est un pic à long manche et à deux pointes qui était utilisé dans les mines du Nord de la France pour en extraire le charbon. Fier de sa région, un groupe de rock mené par Pierre-François Hapiot (guitare, chant et claviers) a adopté ce nom chargé de symboles et d’histoire. Et d’ailleurs, il y a aussi une histoire derrière ce nom de groupe qui est en réalité récent. Car le groupe s’appelait auparavant Les Autres. Changement de nom, changement d’identité et évolution musicale, les membres de Rivelaine sont d’abord allés au charbon avant de mériter de porter le nom du pic des mineurs. Et ils se sont dit qu’avec un pareil étendard, ils n’avaient pas le droit d’aller dans le mur. Alors ils ont bossé leurs compos, les paroles, les arrangements, tant et si bien que Memento Mori, l’EP qu’ils viennent de sortir est un véritable petit bijou que tous les amateurs de rock bien chiadé et bien foutu se doivent de posséder.

C’est dans le dernier morceau de cet EP que Rivelaine affirme le mieux son attachement à cette région qu’on appelle désormais les Hauts de France. Rien que le titre est emblèmatique, « Latitude 50 », celle de l’ancien Nord Pas-de- Calais. Pour le reste des morceaux, on sent que Rivelaine a vraiment beaucoup écouté Noir Désir. Cependant, et assez curieusement, ce n’est pas tant à Noir Désir que me fait penser le style musical élaboré et foisonnant de ce groupe mais à Atoll, un groupe de rock progressif français des années 70. Sous ma plume, c’est un réel compliment. De fait, le style riche et travaillé de Rivelaine est proche des codes du rock progressif même si on décèle néanmoins une volonté de cette formation de rester dans le sillon du rock français moderne. Mais c’est cette richesse qui rend les chansons de Rivelaine si intéressantes d’écoute. D’autant que les paroles n’ont pas été laissées en queue de peloton. Même l’intérieur de la pochette de l’EP est agrémentée d’un texte qui explicite le concept directeur de ce mini-album.

Rivelaine-band 2

Pas étonnant dès lors que ce groupe qui mêle guitares saturées, mélodies hypnotiques et rythmiques énergiques ait bénéficié du dispositif d’aide à projet du Fresnoy (le Studio National des Arts Contemporains, situé à Tourcoing). Rivelaine a pu s’y enfermer 6 jours pour enregistrer les 5 titres de son premier EP. Le groupe a également été vainqueur du tremplin Coup2ressort organisé par le centre culturel l’Escapade (Hénin-Beaumont). Il a ainsi pu bénéficier d’une aide au financement pour le pressage de l’EP et d’un accompagnement. Le résultat est tout simplement bluffant, excitant et attachant. Pour un premier opus, bravo les gars, c’est un coup de maître.

Frederic Gerchambeau

http://rivelaine.fr

https://rivelaine.bandcamp.com/releases

Memento Mori
Rivelaine
2016
Autoproduction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *