Pharmakon – Bestial Burden

Pharmakon Bestial Burden

Temps, acclimatation, compréhension, il faut bien cela pour digérer cette assiette. Car plus qu’un projet ou une métaphore charcutière confite, Pharmakon est le concept déformé de sa génitrice. On ne peut détacher cette carcasse semi-bruitiste, mais bien sournoise (la coquine), de Margaret Chadiet, petit bout de femme ayant forgé ses coutelas et autres scalpels dans l’underground abrasif New-yorkais, et maintenant envahi d’une aura qu’on qualifiera de « hype » artistique. Margaret

Lire la suite...

Boar – Veneficae

Boar Veneficae

Ça vient de Finlande,  c’est un vivier rigoureux, telle la randonnée suivie d’une séance de sauna avant un dîner copieux autour d’un feu de bois organisé par Terre d’Aventure. C’est exotique, c’est frais et primaire, c’est Boar. C’est découvert sur un streaming intégral sur site/webzine, parce que sinon, ça passe à l’as et la pochette, putain, elle claque. Si ce n’est pas une raison suffisante, je ne sais pas ce qu’il faut pour attirer le lecteur.

Lire la suite...

Saint-Pétersbourg – The Myst Box (chronique + interview)

Saint-Pétersbourg The Myst Box

Un petit vent de révolution flotte sur la scène rock française ! Voici que déboule enfin « The Myst Box », premier EP de Saint-Pétersbourg, un trio de jeunes musiciens basé à Toulouse, et s’illustrant dans un style que nos talentueux lascars (âgés de 19 à 20 ans, ça ne s’invente pas !) définissent eux-mêmes comme un joyeux cocktail « stoner-blues-funk ». Et force est de constater que Nicolas Woilet (chant/guitare), Gatien Tetevuide (basse) et Louis Huard (batterie) ont pris soin de bien roder leur technique

Lire la suite...

Carl Barât & The Jackals – Let It Reign

Carl Barat & The Jackals Let It Reign

A l’image de  l’album « Let It Reign », j’ai voulu cette chronique courte, efficace et, je l’espère, percutante. Dix lignes écrites sur du papier de verre pour dix chansons rugueuses Carl Barât & The Jackals nous font retrouver avec brio l’esprit Punk Londonien 77 : des guitares crunchs, un tempo binaire à la croche ou des rythmes reggae « Glory Days » sans oublier les fameux « Oho » sur la chanson « The Gears » si chers au punk-rockers. Et cette voix! Eraillée, agressive,

Lire la suite...

Rancid – Honor Is All We know

Rancid-Honor-Is-All-We-Know

Tous au garde à vous, les patrons du punk reprennent du service ! En effet, cinq ans après le très discutable « Let The Dominoes Fall », le gang de Berkeley revient avec un nouvel opus intitulé « Honor Is All We know ». A travers la chanson d’ouverture « Back Where I Belong », nos joyeux drilles nous font comprendre qu’ils effectuent avec cet album un retour sur le devant de la scène, mais également un retour aux sources. Les quatorze titres s’enchaînent menés par la voix grave et atonale de Tim

Lire la suite...

Sleepy Sun – Fever

Sleepy Sun Fever

Un OVNI temporel venu tout droit des années 60, mais produit en 2010. « Fever », c’est en effet une fièvre de riffs endiablés (mais plutôt mid tempo), de guitares électriques lourdes et saturées bourrées d’effets vintage, d’harmonies et de chœurs typiques du psyché prog US de ces années-là, sons old-school à l’appui (avec voix féminine aussi sur cet album). « Fever » n’a certes rien inventé sur ce disque, mais il le dépoussière pour nous avec talent et donne envie aux « progueux » de se replonger

Lire la suite...

Goat – Commune

JMascis_TiedToAStar_LPJacket

Je te le pose direct, tout de go : Goat, c’est une putain de drogue. Celle du genre qui te fout une banane à faire chialer de honte cette lopette de Joker. La banane quoi, la vrai. Oui, je vois bien que tu desserres les maxillaires tout en écoutant l’extrait sonore sous l’article, avant même que tu ne lises celui-ci. Pout tout te dire, ce n’est pas si simple d’écrire la moindre ligne sur cet album. C’est que je n’ai pas envie de passer pour un hipster, moi ! J’ai perdu combien de lecteurs à ce passage ? Hey ! Revenez, me laissez

Lire la suite...

Warsaw Was Raw – Sensitizer

Warsawwarsaw-Sensitizer

Il s’en passe des choses au fin fond des caves parisiennes, au milieu des bouteilles de vins du grand oncle, du mini train électrique rouillé de pépé Raymond et du service en porcelaine de mamie Odette sous la tonne de cartons moisis. Si on ouvre la bonne porte, digne d’un bunker sous bombardement, on peut aussi trouver des groupes qui facilitent les mises en demeure, ainsi que les travaux de la maréchaussée. Le gang dont je vous cause aujourd’hui en fait partie justement, ce qui, faut avouer, tombe plutôt bien. Courte histoire

Lire la suite...

Full Of Hell & Merzbow – Full Of Hell & Merzbow

Full Of Hell & Merzbow

Full Of Hell, j’en avais déjà pipé quelques mots pour leur second effort studio. Et mine de rien, à défaut d’être franchement mémorable, « Rudiments Of Mutilation » amenait cette senteur légèrement faisandée de chaos pour une portion du globe habitué aux acouphènes. En gros, une rage frénétique empruntant tout aussi bien au hardcore, au sludge qu’au grindcore, des vocaux criards agonisants sur des distorsions et autres larsens infernaux, histoire de rendre la traversée encore plus mouvementée, voire

Lire la suite...

Swans – To Be Kind

Swans-To-Be-Kind

Cri primal… On commence doucement par un hoquet, une respiration en apnée, des muscles qui se tendent par impulsions. Puis, les premiers sons se font entendre, sanglots en amorce, rictus de la bouche en prolongation. Les lèvres se tirent, les yeux se plissent, les poings se referment et remontent mécaniquement aux hauteurs du menton, alors que le corps boudiné se renferme, se durcit en une position freudienne. La bouche s’ouvre, lentement, jusqu’à devenir un gouffre dont perle juste la note rosâtre de la langue. Ainsi

Lire la suite...
1 2 3 4 5 8