Jack Dupon – Empty Full Circulation

Jack Dupon - Empty Full Circulation

Cela fait maintenant plus de dix ans que les Bougnats de Jack Dupon étrennent et traînent leur rock foldingue et jubilatoire, et toujours pas une ligne dans Clair & Obscur ! Autant vous dire qu’avec la sortie le 21 mars dernier de Empty Full Circulation, leur cinquième album studio, et l’arrivée d’une nouvelle année placée « sous le signe du V » (allusion à notre regretté rédac’ chef, mais aussi à d’autres farceurs un tantinet loufoques et lubriques, ceux du Klub des Loosers), il était temps de laver l’affront

Lire la suite...

Catchlight – Amaryllis

Catchlight - Amaryllis
Une fois n’est pas coutume, je démarre cette chronique par la fin, à savoir que je décerne mon premier coup de cœur 2017 à Amaryllis de Catchlight. Ceci est d’autant plus méritoire qu’il s’agit d’un combo français. N’y voyez aucun racisme anticocardier, mais le problème avec les groupes français est que souvent le phrasé de notre langue nationale claque moins que le chant anglophone à moins d’être un Lazuli, par exemple. Le choix de l’anglais par Catchlight est heureux et renforce le côté dramatique

Lire la suite...

Ulver – Riverhead

Ulver - Riverhead

Faisons court. Peu importe qu’on ait vu ou pas le long-métrage Riverhead de Justin Oakey, il se cache quelque chose d’autre dans ce treizième album des norvégiens Ulver. Cet instant spécifique où l’on sort du cadre. On oublie que cet objet est une B.O (même si faite en très étroite collaboration entre les membres du groupe et le réalisateur) et on se laisse happer par les traits minimaux, l’ambiance contemplative au carrefour de la menace et d’une forme d’attention mélodique.

Ulver - Band

Le minimalisme

Lire la suite...

Torquem – Sarah Anne

Torquem - Sarah Anne

C’est le deuxième volet d’une mystérieuse trilogie que nous présente le trio parisien Torquem. Après Ansiktet paru en 2013 et pour lequel le regretté Philippe Vallin avait fait une chronique enthousiaste dans les colonnes de Clair & Obscur (http://clairetobscur.fr/torquem-ansiktet/), le trio épaissit l’énigme de son triptyque musical. En effet, si Ansiktet signifie visage en norvégien, cette figure porte désormais le nom de Sarah Anne, peut-être le personnage, allez savoir, que l’on découvre sur

Lire la suite...

Collapse – The Sleep In Me

Les Grenoblois de Collapse débarquent le 20 janvier avec, mine de rien, un troisième album en six ans. En effet, après Collapse en 2011, rapidement suivi de The Fall en 2013 (chroniqué dans Clair & Obscur), voici le petit nouveau, intitulé The Sleep In Me. Le groupe a mis les moyens nécessaires à la sortie de ce disque, avec un financement participatif important réussi sur la plateforme KissKissBankBank, une troisième et fort belle pochette réalisée par Julie Barruel, enregistrement et mixage au Prunier Sauvage et

Lire la suite...

Bruit- Bruit Live Part I & Part II

Le Moog Taurus, j’adore ! D’ailleurs si j’en avais les moyens, je m’en achèterais un tout de suite. Comme ce n’est pas le cas, je suis bien content de pouvoir entendre cet instrument extraordinaire, de temps à autre, interpréter de la musique qui va bien à sa sonorité si particulière, à la fois « tripale » et céleste ( c’est beau quand tu parles…).

Cette fois-ci, c’est en France qu’il se trouve, sous le pied savant du bassiste Matthieu Mullet, l’un des quatre Toulousains de la formation BRUIT.

Lire la suite...

Aethenor – Hazel

aethenor-hazel

Celle-là est compliquée. Ça va l’être à tout le moins. J’avais déjà ébauché des textes, des fragments vaguement et forcément insipides (n’est pas Schlegel qui veut), sur le précédent opus En Form For Blå. Ce super combo m’a toujours fasciné. Déjà par son corpus. Ce n’est pas tous les jours qu’on a Stephen O’Malley (Sunn O))), Khanate, KTL et assimilés), Kristoffer Rigg (Ulver), Daniel O’Sullivan (Ulver aussi) et le batteur free-jazz Steve Noble au sein d’un

Lire la suite...

Wrekmeister Harmonies – Light Falls

wrekmeister-harmonies-light-falls

Il y a à peine un an, je touchais quelques mots sur le dernier album de Wrekmeister Harmonies Night Of Your Ascension et à un an et quelques clopinettes près plus tard, J.R Robinson revient avec son entité, un nouvel album et  un nouveau line-up. C’est limite trop rapide. Comprenez, je me repasse encore ce riff de malade du titre éponyme, sur nuages de voix écorchées que le journaliste de formation revient nous plonger dans les méandres d’une âme humaine toujours aussi prompt à montrer son aspect le plus perfide,

Lire la suite...

Swans – The Glowing Man

swans-the-glowing-man

Le nouveau chant du cygne. Gira l’a annoncé, The Glowing Man est le dernier album des Swans dans sa formation actuelle. Un arrêt qui survient finalement tôt, compte tenu du temps séparant la réformation du groupe et sa prochaine mort. Et, bizarrement, cela me fait plus d’effet maintenant, dans mon petit cœur en sucre d’orge, que lors de la précédente mouture avec Jardboe. Peut-être est-ce le temps d’avoir compris la continuité de la formule, voire une certaine. Les Swans, ça se mérite, un cheminement,

Lire la suite...

Ulver – ATGCLVLSSCAP

Ulver ATGCLVLSSCAP

Si on pouvait résumer en un mot ma relation avec Ulver : conflictuelle. J’adore et j’exècre, un petit peu. C’est beau et bien moche aussi, ça fait rêver et quelques fois ça m’emmerde. Une alternance entre le beau et le laid, le chaud et le froid. Les loups d’Oslo ont pondu des albums magnifiques bourrés d’audaces formelles, telles la déambulation abstraite qu’est Perdition City ou le saut à pieds joints dans la folie chamarrée de Blood Inside. Ils ont toujours su joué des attentes

Lire la suite...
1 2 3 4 8