David Sylvian – Blemish

David Sylvian – Blemish

Depuis quelques mois, les fans de David Sylvian sont plus que gâtés. La série du bonheur débute en effet avec la parution surprise d’un album étonnant (celui dont il est question ici) sur le nouveau label de l’artiste, puis elle se poursuit avec un concert parisien inoubliable à la Cigale le 27 septembre, et se conclue en apothéose avec la luxueuse réédition de ses quatre premiers opus en solitaire. L’introductif « Brillant Trees », l’instrumental « Alchemy : an index of possibilities »

Lire la suite...

Cipher – No ordinary man

Cipher – No ordinary man

Cipher est un projet atypique de musique atmosphérique signé Theo Travis, saxophoniste jazz, membre du nouveau Gong. Il est connu également pour avoir collaboré avec Steve Wilson au sein de Porcupine tree et de Bass Communion, et participé à la formation progressive The Tangent, avec entre autres Roine Stolt du groupe suédois The Flower Kings. Théo Travis, par ailleurs multi-instrumentiste fort doué, est ici accompagné d’un certain Dave Sturt (basse fretless, programmations) pour un résultat qui j’espère

Lire la suite...

David Sylvian – Dead Bees On A Cake

David Sylvian – Dead Bees On A Cake
Cet album de David Sylvian est porteur d’une pop atmosphérique inclassable et hors-mode, à l’instar des oeuvres en solitaire du Mark Hollis de Talk-Talk. Si « Dead Bees On A Cake » est un véritable bric à brac musical faisant presque figure de catalogue (tous les aspects de l’univers Sylvian y sont représentés), rien à jeter cependant ici. L’album s’ouvre sur les 9 minutes du répétitif et langoureux « I Surrender », soutenu par des arrangements
Lire la suite...

Richard Barbieri – Things Buried

Richard Barbieri – Things Buried

Things Buried est le véritable premier album solo du claviériste Richard Barbieri. Le musicien est bien connu pour son actuelle participation à l’excellent groupe rock anglais Porcupine Tree, et par ailleurs au sein de Japan dans les années 70/80, aux côtés d’un certain David Sylvian. Il serait aussi trop long de citer ici les multiples projets et collaborations du musicien anglais, véritable sorcier des sons en recherche constante, dont la carrière musicale ne couvre pas moins de quatre décennies !

S’illustrant

Lire la suite...

Bass communion – Bass communion

Bass communion - Bass communion

Steve Wilson fait partie de cette catégorie de musiciens et créateurs qui ne s’enfermeront jamais dans un style unique, et qui savent évoluer artistiquement avec leur époque. Avant d’être le leader du groupe rock Porcupine Tree, le jeune compositeur s’intéressait déjà de très près à la musique  » texturale », basée avant tout sur le traitement et sur l’esthétique de sonorités synthétiques et électroniques. Il ne faut donc surtout pas s’attendre à trouver dans cet album

Lire la suite...

No-Man – Returning Jesus

No-Man – Returning Jesus

Vous aimez le style et le son de Porcupine Tree ? Alors ne boudez pas alors le nouvel album de No-Man, l’autre projet majeur du touche à tout Steve Wilson. Car ce « Returning Jesus » est certainement à ce jour le disque le plus rock de ce groupe anglais encore trop méconnu, et donc celui qui se rapproche le plus du style Porcupine Tree. Ce nouvel opus s’inscrit en effet dans la droite lignée des meilleurs albums caractérisés de « pop sophistiquée » (un réservoir à inclassables),

Lire la suite...

Radiohead – Amnesiac

Radiohead – Amnesiac

La bande de Thom Yorke n’a jamais cessé, depuis le référentiel « OK Computer », de faire progresser (au sens étymologique du terme) sa musique. Que l’on aime ou pas l’univers sonore si particulier de Radiohead, personne ne peut cependant en effet remettre en cause ce constat tout simple que le groupe est un véritable pionnier en matière d’expérience musicale innovante à l’aube de ce nouveau millénaire, tout comme ses aînés ont pu l’être dans les early

Lire la suite...

David Sylvian – Everything and nothing

David Sylvian - Everything and nothing

David Sylvian, l’homme à la voix de velours, chanteur pop inclassable, artiste lunaire, créateur indépendant, hors normes, trop méconnu du grand public, s’offre le luxe de publier chez une major (donc en grande distribution), un double best-of retraçant en 29 titres l’essentiel de sa carrière. La version limitée, présentée en format digipack classieux, offre même en prime un 3ème CD 4 titres ! Qui peut se payer ça mis à part les monstres sacrés du genre Beatles, The Doors, Elton John ou Led Zeppelin ? David Sylvian

Lire la suite...

Porcupine Tree – In Absentia

Porcupine Tree – In Absentia
Après les excellents « Stupid Dream » et « Lightbulb Sun » (deux disques au fort potentiel commercial, déjà), et suite à la récente signature du groupe chez une major (en l’occurrence la maison Atlantic), c’est dire si on l’attendait fébrilement, ce nouvel album de Porcupine Tree ! En effet, comment la bande à Steve Wilson allait-elle gérer ce nouveau statut, cette forme de consécration et de reconnaissance qui ne sont pas toujours sans douleur et
Lire la suite...

Marillion – Anoraknophobia

Marillion – Anoraknophobia

En 1998, Marillion jette un gros pavé dans la mare avec la publication du déconcertant « Radiation », album très inégal qualitativement et à la production terne indigne de leur renommée. Autre défaut majeur : le groupe anglais affiche ici trop ouvertement ses influences du moment (écurie Radiohead en tête) , même s’ils veulent (et quelque part je les comprends) en finir une bonne fois pour toute avec l’étiquette « néo-progressive » qui leur colle à la peau depuis

Lire la suite...
1 13 14 15 16