Bear’s Den – Red Earth & Pouring Air

Bears Den - Red Earth And Pouring Rain

Je suis dans mon avion pour Dubaï (voyage professionnel, what did you expect?). Tout d’abord, je suis agréablement surpris de converser en polonais avec une hôtesse qui n’a pas eu de doutes sur l’origine de mon nom. Ensuite, autre surprise, en faisant défiler les albums récents en écoute sur la borne qui me fait face, je tombe sur le groupe londonien Bear’s Den. La pochette m’intrigue, une jeune femme au volant de sa voiture dans un clair-obscur où le noir prédomine, sur quelques touches de couleurs vives. Il faut savoir

Lire la suite...

The Mute Gods – Tardigrades Will Inherit The Earth

The Mute Gods - Tardigrades Wil lnherit The Earth

Les dieux muets, les dieux mêmes ! J’avais déjà beaucoup aimé leur premier album, Do Nothing Till You Hear From Me, l’an dernier.  Et voilà qu’ils nous reviennent déjà. De quoi se demander où ils trouvent le temps de vaquer à leurs multiples occupations… D’autant que le groupe, qui s’était entouré de nombreux invités sur son premier album, a ici décidé de serrer les rangs, les guitares se retrouvant singulièrement réparties entre les membres du trio. Petit rappel pour les retardataires, The Mute Gods,

Lire la suite...

Richard Barbieri – Planets + Persona

Richard Barbieri - Planets Persona

L’air de rien, voici le troisième effort solo de l’ami Richard Barbieri. Pourquoi ami ? Parce que, quand on a affaire à celui qui a tenu les claviers de Japan avec David Sylvian et de Porcupine Tree avec Steven Wilson, on fait partie de mon cercle rapproché, pour ne pas dire de la famille ! Bon, je ne vous ferai pas le pitch sur le travail du monsieur avec les deux groupes suscités et/ou, par exemple, Steven Jansen (Stone To Flesh, 2015), Steve Hogarth (Ice Cream Genius, 2002 ; Not The Weapon But The Hand, 2012 ; Arc Light

Lire la suite...

Tim Bowness – Lost In The Ghost Light

Tim Bowness - Lost In The Ghost Light

Puisque No-Man semble être relégué aux oubliettes par Steven Wilson (qui sort quasiment en même temps un nouvel album avec Blackfield), Tim Bowness continue l’aventure en solo avec un nouvel opus chez Inside Out, Lost In The Ghost Light. Avec un tel titre, le ton semble donné : une errance en demie teinte, habituelle chez Bowness, dans des morceaux atmosphériques et mélancoliques à souhait. Certes, c’est ce que l’on attend généralement de lui. Mais là, il y a plus. D’abord c’est un concept

Lire la suite...

Collapse – The Sleep In Me

Les Grenoblois de Collapse débarquent le 20 janvier avec, mine de rien, un troisième album en six ans. En effet, après Collapse en 2011, rapidement suivi de The Fall en 2013 (chroniqué dans Clair & Obscur), voici le petit nouveau, intitulé The Sleep In Me. Le groupe a mis les moyens nécessaires à la sortie de ce disque, avec un financement participatif important réussi sur la plateforme KissKissBankBank, une troisième et fort belle pochette réalisée par Julie Barruel, enregistrement et mixage au Prunier Sauvage et

Lire la suite...

Marillion – F*** Everyone And Run (F E A R)

Marillion FEAR

Un nouvel album de Marillion est toujours un événement, et F E A R  ne déroge pas à la règle, loin de là. Après l’enregistrement chaotique de Sounds That Can’t Be Made qui s’est pourtant révélé être l’un des meilleurs opus de leur carrière, il aura fallu près de trois ans pour mettre au monde le petit dernier, sobrement intitulé F E A R, mais qui, en fait, se traduit par un radical Fuck Everyone And Run. Un titre provocateur et inhabituel chez Marillion, certes, mais plutôt l’amer constat d’un Steve Hogarth désabusé,

Lire la suite...

The Pineapple Thief – Your Wilderness

The Pineapple Thief - Yur Wilderness

A l ‘époque de la sortie de son très réussi opus solo éponyme, Bruce Soord avait annoncé que le prochain The Pineapple Thief reviendrait aux sources progressives de son inspiration. Chose promise, chose due, voici que débarque Your Wilderness, deux ans après Magnolia. Il faut dire que depuis All The Wars, on se faisait du souci pour ce combo britannique, qui avait tant enchanté les fans de progressif comme les fans de rock plus classique avec ses saillies post-prog, tantôt proches de Radiohead, tantôt similaires

Lire la suite...

Ulver – ATGCLVLSSCAP

Ulver ATGCLVLSSCAP

Si on pouvait résumer en un mot ma relation avec Ulver : conflictuelle. J’adore et j’exècre, un petit peu. C’est beau et bien moche aussi, ça fait rêver et quelques fois ça m’emmerde. Une alternance entre le beau et le laid, le chaud et le froid. Les loups d’Oslo ont pondu des albums magnifiques bourrés d’audaces formelles, telles la déambulation abstraite qu’est Perdition City ou le saut à pieds joints dans la folie chamarrée de Blood Inside. Ils ont toujours su joué des attentes

Lire la suite...

British Theatre – Mastery

British Theatre – Mastery

« Les rockeurs indépendants font-ils des rêves électroniques ? » (Tu connais Philip K Dick toaaaa… ?) Si tu en doutes encore, je t’assure, après avoir écouté cet album, ce ne sera plus le cas. Mike Vennart et Richard A. Ingram, du regretté Oceansize, séparé en 2011, nous en font une belle démonstration en couleurs numériques, en rythmes en boites et en sombres tonalités. Depuis la fin d’Oceansize jusqu’à aujourd’hui, entre nos deux compères : quelques

Lire la suite...

Radiohead – A Moon Shaped Pool

Radiohead A Moon Shaped Pool

Radiohead, groupe qui a su se faire une place dans le monde du rock alternatif au milieu des années 90, continue à cultiver le mystère autour de son évolution musicale. On se rappelle que Kid A avait pris au dépourvu les oreilles habituées aux tubes rock « Creep » et « Karma Police ». Ici, c’est non seulement le travail contemporain autour des cordes du single « Burn The Witch » qui alimente notre curiosité, mais également le titre de l’album.

Lire la suite...
1 2 3 16