Test Dept – Proven In Action

Test Dept – Proven In Action

Test Dept c’est l’un des fleurons de la première scène industrielle. Originaire, tout comme Throbbing Gristle, d’Angleterre, le projet posa ses galons par ce jeu de percussions incisif sorti d’objets de récupération et leur positionnement idéologique contre la politique ultra-libérale de Margaret Tchatcher. Si bien que l’existence du groupe durera le temps qu’a duré le gouvernement Tchatcher, inscrivant son existence comme témoin d’une période historique, sociologique et politique (le vide des

Lire la suite...

Salem Hill – Mimi’s Magic Moment

Salem Hill – Mimi’s Magic Moment

Salem Hill nous fournit régulièrement en album progressif bien foutu depuis plus d’une douzaine d’années. Cependant, ils stagnaient à un niveau qui ne leur permettait pas encore une reconnaissance mondiale. Puis, avec « Be » en 2003, formidable concept album, le groupe américain avait émergé du lot, nous montrant enfin pleinement leur potentiel symphonique. « Mimi’s Magic Moment » enfonce le clou : il synthétise toutes les possibilités du groupe. Il n’y a que 4 titres sur cet album. Mais ici,

Lire la suite...

Tears For Fears – Everybody Loves A Happy Ending

Tears For Fears – Everybody Loves A Happy Ending

A l’époque de sa publication en 2004, le dernier album en date de Tears for Fears avait connu moult problèmes de distribution, ce qui a considérablement retardé sa sortie en France. On savait depuis 2001 que Roland Orzabal et Curt Smith s’étaient réconciliés, et qu’ils nous préparaient un nouveau disque. Après une longue pause de 14 ans, il était temps ! Non pas que Tears for Fears nous avait manqué, car 2 albums avaient quand même vu le jour dans les années 90 sans Curt Smith : « Elemental » et surtout

Lire la suite...

Moha! – Norwegianism

Moha! – Norwegianism

La Norvège ne fait pas les choses à moitié. Quand il est question d’ambient-music, on peut compter sur Biosphere ou Deathprod. Pour le jazz d’avant-garde, on a Supersilent et bien d’autres. Pour le jazz… barré, on a Ultralyd, et dans le barré complet… on a… Moha!. Ne vous fiez pas à la pochette rose bonbon, « Norwegianism » c’est 25 minutes d’improvisation en roue libre par deux membres d’Ultralyd (« Daily Four » et sa guitare). Et attention, c’est parti. Bouton [Rec] Touche à ces

Lire la suite...

OM – Advaitic Songs

Om-advaitic-songs

OM est un duo de rock expérimental formé en 2003, avec Al Cisneros au chant et Chris Hiakus à la batterie, tous deux anciennement membres du groupe Sleep et originaires de Californie. Le batteur sera remplacé 5 années et 4 albums plus tard par Emil Amos, membre de l’éminent groupe post-rock Grails, juste avant l’enregistrement du fameux « God Is Good ». Le style musical pratiqué par le duo ? Un étonnant cocktail assez unique en son genre de stoner lancinant (le groupe voue un véritable culte aux tous premiers

Lire la suite...

Raksha Mancham – Ghazels

Ghazels

Raksha Mancham était un combo Belge. Oui, était, car le présent projet n’a plus laissé de trace discographique depuis maintenant quinze ans. Prenant ces bases dans l’industriel old-school (colère, désinformation, volonté de porter un message), le combo s’est fait connaître pour sa prise de position contre la colonisation du Tibet par l’armée chinoise et, par là, contre toutes oppressions sur les populations et les minorités. Des relents Test Dept, version ethnique, qu’on peut sentir sur « Phyidar 

Lire la suite...

Brother Ape – Shangri-La

Brother Ape – Shangri-La

Trio suédois, Brother Ape publiait son second album intitulé « Shangri-La » dans le courant de l’été 2006, constituant alors la meilleure surprise du moment avec « Milliontown », le tout premier opus néo-prog futuriste des anglais de Frost.  Le renouveau du progressif ? Autant ne pas ouvrir le débat car, au vu des influences de Brother Ape, on risquerait de tourner en rond. En effet, le prog 70’s est la base du groupe, mais il réussit à composer des morceaux variés sans copier ses ainés. On reconnaît

Lire la suite...

KK. Null – Fertile

Fertile

Vous avez peut-être pu vous en rendre compte, j’aime assez le travail de KK. Null. Particulièrement, là, où la plupart des Japonais cherchent à transcrire une explosion sonique orgiaque (ce qui n’est pas un mal en soit), Kazuyuki Kishino sculpte à même le son. Au burin, au couteau, sa musique se fait tactile, elle touche au sens et se révèle, finalement, difficilement catégorisable. « Fertile », c’est comment on donne naissance à des ramifications aux confins de l’electronica, de la noise et du field recordings.

Lire la suite...

Mastermind – Excelsior

Mastermind – Excelsior

Dans les années 90, le style heavy-symphonique des américains de Mastermind était  loin de faire l’unanimité parmi les fans de musiques progressives, et ce n’est qu’à la toute fin de cette décennie que le groupe va créer l’événement chez nous en publiant « Excelsior », d’abord plébiscité au Japon où il sera publié un an avant la sortie française. Ce cinquième opus des inséparables frères Berends est une oeuvre entièrement instrumentale, ce qui constitue un première

Lire la suite...

Remember Shakti – Saturday Night In Bombay

Remember Shakti – Saturday Night In Bombay

Petit clin d’oeil au désormais légendaire Friday Night in San Francisco datant de 1978, le prolifique guitariste John McLaughlin revient 23 ans plus tard, cette fois-ci sans ses vieux comparses Paco de Lucia et Al Di Meola, mais avec le collectif Remember Shakti au grand complet (ou presque) pour une merveilleuse et envoûtante « Saturday Night In Bombay ». Entouré pour ce faire d’une pléiade d’excellents musiciens indiens, John nous refait une belle démonstration de ce que peut donner la fusion du

Lire la suite...
1 182 183 184 185 186 200