Beardfish – The Void

Beardfish – The Void

Si des groupes tels que Spock’s Beard, The Flower Kings, After Crying, Dream Theater ou Porcupine Tree comptent parmi les principales locomotives qui ont inauguré le nouvel âge d’or du rock progressif au début des années 90, Beardifsh est très certainement l’une des plus créatives et emblématiques de la décennie suivante, qui perpétue jusqu’à nos jours ce foisonnant « revival », aussi inspiré que protéiforme. C’est à partir de « Sleeping In Traffic Part One », son troisième opus paru en 2007

Lire la suite...

Mastermind – Excelsior

Mastermind – Excelsior

Dans les années 90, le style heavy-symphonique des américains de Mastermind était  loin de faire l’unanimité parmi les fans de musiques progressives, et ce n’est qu’à la toute fin de cette décennie que le groupe va créer l’événement chez nous en publiant « Excelsior », d’abord plébiscité au Japon où il sera publié un an avant la sortie française. Ce cinquième opus des inséparables frères Berends est une oeuvre entièrement instrumentale, ce qui constitue un première

Lire la suite...

Enchant – Live At Last

Enchant – Live At Last

Si vous avez suivi la carrière de ce groupe Américain issu des années 90 et « lancé » par Steve Rothery de Marillion, vous ne pourrez être déçus par ce live en forme de menu « best of de luxe » (eh oui, j’ai un peu faim !) 2h30 de concert, c’est quelque chose que le groupe n’avait jamais pu faire, cantonné à la première partie d’autres formations progressives ou non (Spock’s Beard, Marillion et Dream Theater, entre autres). Eh bien, Enchant s’offre enfin ce luxe et nous sort ce

Lire la suite...

Pain Of Salvation – Be

Pain Of Salvation – Be

Ce album de Pain of Salvation est difficile à appréhender et ce pour deux raisons. La première, c’est la richesse thématique de l’album, pendant intellectuel du « Testimony » de Neal Morse (non pas que « Testimony » soit idiot, mais Neal Morse parlait avec son cœur, sa passion, tandis qu’ici, Daniel Gildenlow parle plutôt avec sa tête et sa raison. Quant à savoir s’il a raison justement, c’est autre chose…) Dieu est au centre de ce concept album, résultat de la réflexion de Gildenlow.

Lire la suite...

Jordan Rudess – Prime Cuts

Jordan Rudess – Prime Cuts

Le label Magna Carta recycle son fond de commerce en éditant une série de compilations de leurs artistes les plus connus. Mais, après tout, pourquoi ces musiciens n’auraient-ils pas droit à un « best of » ? Jordan Rudess, le claviériste actuel de Dream Theater, est un virtuose du piano. Aucun doute là-dessus. Cependant, le choix de certains sons de claviers est discutable et peut rendre les morceaux moins efficaces. C’est bête à dire, mais c’est le cas pour beaucoup d’artistes qui font du rock progressif. Dans

Lire la suite...

OSI – Free

OSI – Free

2eme album du combo formé par Kevin Moore, Jim Matheos et Mike Portnoy. Le premier avait surpris par sa froideur, notamment par les ambiances synthétiques et électroniques, mâtinées de metal. Le chant aussi, assez monocorde, pouvait rebuter. Il n’empêche, OSI apportait une vraie originalité, et montrait une autre facette du jeu de batterie de Mike Portnoy. « Free » continue de développer ambiances électroniques et metal, mais en étant cette fois-ci plus diversifié et certainement plus simple d’accès car

Lire la suite...

Kopecky – Blood

Kopecky

Kopecky est un trio de frères américains, qui pratiquent l’instrumental épique qui mélange metal, progressif, fusion et expérimental, rien que ça ! « Blood » est leur cinquième album et c’est à des techniciens hors pairs (et oui, encore) à qui nous avons affaire. La guitare mène le jeu, tandis que la basse prend de multiples formes. Tout au long de ces 7 morceaux, il peut arriver que l’on éprouve (souvent) l’envie d’éteindre sa chaîne hi-fi. « Garden Of Immolation », le morceau d’ouverture, est

Lire la suite...

Kopecky – Sunset Gun

Kopecky – Sunset Gun

Kopecky est une formation on ne peut plus « familiale », patronyme de trois frangins musiciens de nationalité américaine qui partagent la même passion pour une sorte de rock progressif heavy instrumental aux structures alambiquées. Né en 1997 quelque part dans l’état du Wisconsin, Kopecky œuvre en effet dans ce même registre depuis son tout premier album, et ce jusqu’à  « Sunset Gun », le troisième en date, produit et distribué par le label français Musea, après un détour de la jeune formation chez

Lire la suite...

Dream Theater – Octavarium

dream_theater-octavarium

En 2005, ce nouvel album de Dream Theater prend, encore une fois, à contre-pied l’auditeur, après un « Train Of Thought » ultra-metal et peu progressif, mais cohérent et finalement assez convaincant. « Octavarium », huitième opus du groupe (le chiffre 8 est omniprésent dans le livret et dans les photos, il y a 8 morceaux, 8 boules sur la pochette, 8 touches de piano sur la couverture arrière…), essaye de boucler la boucle, en truffant tous les morceaux de références aux anciens albums. Mais malheureusement,

Lire la suite...

Arjen Anthony Lucassen – Lost In The New Real

Arjen Anthony Lucassen – Lost In The New Real

Arjen Anthony Lucassen s’est spécialisé dans ce qu’on peut appeler le space opéra, sous le nom de Ayreon. Tous ses albums sont des concepts de science-fiction, alliant le métal, le progressif et des influences allant des Beatles à Let Zeppelin, de Black Sabbath à Deep Purple, de Yes à Jethro Tull, de Pink Floyd à Hawkwind. Tous les grands noms du prog et du métal se sont succédés au chant et aux instruments, citons Fish, Anneke Van Giersbergen, Bruce Dickinson, Devin Townsend, Russel Allen, James LaBrie, Damian Wilson,

Lire la suite...
1 22 23 24 25