Serdce – Timelessness

Il y a deux ans que l’album Timelessness est apparu sur le marché. Honte à moi d’avoir découvert ce bijou sur le tard. Comme au temps de la guerre froide, l’Europe de l’est est toujours géographiquement isolée par rapport au monde occidental. Par chance, la technologie permet maintenant aux pays plus reculés et aux cultures plus hermétiques d’entrer en contact avec le reste du monde, et vice-versa. Thank God! La chose aurait été impensable à l’époque du « tape trading », seul médium d’échange musical

Lire la suite...

Avenged Sevenfold – The Stage

Ok, je m’étais juré de ne jamais publier d’articles sur de grands noms. Je suis avant tout un fan de musiques alternatives et en général la musique plus underground me rejoint davantage. Mais depuis la sortie de l’album The Stage d’Avenged Sevenfold, je songe à faire entorse à cette règle qui régit mes propres chroniques. C’est que je suis un fan invétéré de A7X !

On attendait cet album depuis 2013… enfin, JE l’attendais depuis 2013, car j’avais tellement trouvé Hail

Lire la suite...

Haken – Aquarius

Haken - Aquarius

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’on aime bien Haken à Clair & Obscur. En effet, avant le récent Affinity (2016), l’EP Restoration (2014), et The Mountain (2013), nous avions déjà chroniqué leur deuxième album, l’excellent Visions (2012). Inside Out ayant la bonne idée de rééditer (à l’occasion du dixième anniversaire du groupe) les deux premiers albums qui n’étaient pas sur ce label à l’origine, il était tout naturel de remonter le temps à bord de notre DeLorean musicologique pour nous

Lire la suite...

Adimiron – Timelapse

Quel drôle de conseil… je cherchais un album semblable à Language de The Contortionist (ce n’est plus un secret d’État, c’est mon album fétiche). Eh bien, je me suis mis à farfouiller parmi l’océan de revues musicales et les sites web à algorithmes avancés où l’on vous suggère des trucs similaires à ce que vous connaissez déjà. Les suggestions qu’on m’a présentées étaient peu pertinentes. On est toujours très loin de l’ambiance recherchée. J’en

Lire la suite...

Catchlight – Amaryllis

Catchlight - Amaryllis
Une fois n’est pas coutume, je démarre cette chronique par la fin, à savoir que je décerne mon premier coup de cœur 2017 à Amaryllis de Catchlight. Ceci est d’autant plus méritoire qu’il s’agit d’un combo français. N’y voyez aucun racisme anticocardier, mais le problème avec les groupes français est que souvent le phrasé de notre langue nationale claque moins que le chant anglophone à moins d’être un Lazuli, par exemple. Le choix de l’anglais par Catchlight est heureux et renforce le côté dramatique

Lire la suite...

Binary Code – Moonsblood

Dur, mais souple. Lourd, mais planant. Rouge passion, mais noir comme le vide. Monumental et intime; binaire, quoi. Dans un registre à mi-chemin entre le rock et le metal progressif (selon le passage), le groupe Binary Code lançait en mai 2016 Moonsblood, son deuxième album. Si on m’en avait fait écouter d’emblée, sans me dire de quel groupe il s’agissait, j’aurais mis ma main au feu qu’il s’agissait d’un nouveau disque de Sullen, cette formation portugaise dont je vous ai parlé

Lire la suite...

Lucio Manca – An Old Man’s Sad Story

Lucio Manca - An Old Man's Sad Story

Lucio Manca, je le suis depuis ma découverte du groupe de doom Exorcism, et l’album I Am God, sorti en 2014, puis l’EP World in Sin (2015). J’ai donc fait une séance de rattrapage ensuite, avec son premier album solo, paru en 2013 : Everybody Needs An Angel. Et puis, en découvrant les premières vidéos du petit dernier (notamment « Glorja »), dont nous vous avons parlé dans les colonnes de Clair & Obscur, il devenait évident que j’allais le chroniquer. Lucio Manca est un de ces jeunes bassistes (il va avoir 30 ans en mars)

Lire la suite...

Alien Ken – du bon vieux rock de loubards

Alien Ken : Contact (2014) et Change Is Constant (2016)

 

Petite balade sur Bandcamp, encore une fois. On cherche du hard rock, pas du metal. On se repose les oreilles un peu, on ne cherche pas de la mitraille, pas de catharsis extrême. Mais on veut quand même quelque chose qui bouge parce que, bah… on est fait comme ça ! Donc, on fouille un peu partout, dans les recoins du web, puis on se lasse. « Rien de bon cette semaine… Et on se dit : tant pis ! ». Mais vient la surprise, la découverte, le cap et la péninsule, comme… Lire la suite...

Neal Morse Band – The Similitude Of A Dream

Neal Morse Band - The Similitude Of A Dream

Comment ça, je suis en retard ? Oui, ce 258 253ème album de Neal Morse est déjà sorti depuis 2 mois. Bon, comment vous dire… Quand M. Portnoy proclame que The Similitude Of A Dream est en quelque sorte l’aboutissement de sa carrière, ou du moins l’un des trois meilleurs disques de prog auxquels il a participé, eh bien, on prend le temps de la réflexion, un peu de recul, afin de pouvoir réellement peser le pour et le contre, les tenants et aboutissants, voir si c’est feng-shui, si l’eau mouille réellement,

Lire la suite...

Aleph – In Tenebra

Aleph - In Tenebra

Comment définir les compos d’Aleph ? Ce groupe est bien difficile à cerner. Alors on se documente et l’on apprend qu’Aleph est la première lettre de l’alphabet hébreux. Elle signifie étymologiquement « taureau ». Son origine remonte à l’alphabet phénicien. Mais avec tout ça on est bien avancé. Ah oui, c’est aussi la seule lettre de l’alphabet hébraïque qui ne se prononce pas du tout. Alors on parle de « chant silencieux du aleph » et l’on apprend qu’il faut savoir créer le silence

Lire la suite...
1 2 3 23