Sons Of Apollo – Psychotic Symphony

Sons Of Apollo – Psychotic Symphony

Sons Of Apollo Psychotic Symphony

Sons Of Apollo ! Vous n’allez pas me dire, ils se prennent pour qui ? Sans déconner. Quand vous lisez la déclaration de Mike Portnoy (eh oui, encore lui !) selon laquelle, « Apollon est le dieu de la musique, alors, ayant ça à l’esprit, il semblait que le nom [Sons Of Apollo] nous allait comme un gant »… D’accord, on sait que Portnoy est un peu comme les mégalos de Au Bonheur Des Dames à l’époque, et ne se prend pas pour de la crotte, mais quand même ! Ajoutez un visuel de pochette

Lire la suite...

Black Country Communion – BCCIV

 Black Country Communion – BCCIV

Black Country Communion BCCIV

Black Country Communion (BCC pour les flemmards), c’est comme la rencontre du feu et de l’eau, comme ce métal surchauffé que l’on cogne avant de le plonger dans le froid liquide. Pas étonnant quand on connaît un peu le Pays Noir… Black Country Communion, c’est aussi un groupe qui, avec ce BCCIV, revient du diable vauvert alors qu’on n’osait plus espérer sa résurrection depuis la sortie de Afterglow en 2012. Bon, souvenez-vous, Black Country Communion, c’est quand même, encore

Lire la suite...

Caligula’s Horse – In Contact

Et hop ! Voici que j’enfourche mon nouveau destrier, Caligula’s Horse (même si vous noterez qu’il ne m’appartient pas) pour vous conter une chronique non pas italienne mais concernant un album débarquant en droite ligne du pays des kangourous. Nos amis australiens en sont à leur cinquième progéniture en six ans d’existence, donc avec un bon rythme créatif. L’année dernière, j’avais eu l’occasion de prêter une oreille à leur production mais il est vrai avec fort peu d’attention de ma part. Avec In Contact

Lire la suite...

Leprous – Malina

Leprous Malina

Malina est déjà le septième album des Norvégiens de Leprous. Depuis le premier, Aeolia en 2006, le groupe n’a fait que progresser de manière impressionnante, délivrant de superbes albums comme l’excellent Coal en 2013 qui avait atteint la quasi-perfection pour les chroniqueurs de Clair & Obscur. Et puis, un accélérateur de particules les avait récemment boostés avec les sorties successives de The Congregation (2015) et de Live At Rockfeller Music Hall (2016). The Congregation m’avait particulièrement

Lire la suite...

Sunroad – Wing Seven

Sunroad Wing Seven

Eh bien, nous y voilà ! Parfois, on découvre un label en chroniquant le disque d’un artiste que l’on aime. Ce fut à nouveau le cas en vous parlant de l’album de Steph Honde, Covering The Monsters. Alors, on s’intéresse audit label et l’on se rend compte, comme c’est souvent le cas, que derrière Musik Records, se cache un musicien. Fred Mika étant batteur du groupe Sunroad, ni une ni deux, je me lance également dans la découverte d’un combo que je ne connaissais pas. Nom d’une pipe en bois et par la hache d’Eddie

Lire la suite...

The Forsaken Creation – Fragments

The Forsaken Creation Fragments

– Dans la famille Nightwish, j’aimerais le père (Within Temptation).

– Déjà pris.

– La mère (After Forever) ?

– Déjà pris.

– Le fils (Epica) ?

– Déjà pris.

– La fille (Delain) ?

– Déjà pris.

– Alors il reste qui à piocher dans cette énorme famille ?

– Je crois qu’il reste l’arrière-petit-neveu, venu d’Helvétie : The Forsaken Creation.

– Je prends. C’est bien ?

– Écoute, ça ressemble comme deux envolées lyriques aux productions du reste de la

Lire la suite...

Steph Honde – Covering The Monsters

Steph Honde Covering The Monsters

Steph Honde a plusieurs vies ! À peine vient-il de sortir le second album de son super-groupe Hollywood Monsters (Capture The Sun, 2016), qu’il nous revient déjà, cette fois avec son premier effort solo : Covering The Monsters. Outre le clin d’œil évident à son propre gang, le titre est explicite : Steph Honde rend ici hommage aux artistes importants des années 80 qui font partie de son héritage musical. Et si la NWOBHM (New Wave Of British Heavy Metal) a la part belle avec des reprises de Saxon, Judas Priest ou Iron Maiden,

Lire la suite...

Cydemind – Erosion

Cydemind - Erosion

Le groupe de Montréal Cydemind est le fruit d’une rencontre particulière. Comme ses membres l’annoncent eux-mêmes, il s’agit de la rencontre d’un violon avec le métal progressif instrumental ! Voilà une belle singularité qui force la curiosité. Imaginez en effet, le croisement de Symphony X, Dream Theater ou Haken avec Kansas, un soupçon d’Apocalyptica (en format réduit, les violoncelles étant ici remplacés par un unique violon), mais aussi d’un zeste de jazz, et d’une bande de musiciens à la formation… Lire la suite...

This Misery Garden – Hyperstitious

This Misery Garden - Hyperstitious

Ce troisième album de This Misery Garden ravira les amateurs de metal progressif puissant mais raffiné. La maison de disques helvète Galileo Records, à l’instar de ses cousins français de Musea, peut se targuer de posséder en son écurie quelques-uns des fleurons du rock progressif contemporain  (Believe, Daedalus, Clepsydra, Metamorphosis, Moongarden, Prisma, Sky Architect, etc…). Ainsi, cette maison propose un catalogue pointu de signatures-maison prestigieuses tout en distribuant d’autres formations

Lire la suite...

Maschine – Naturalis

Maschine - Naturalis

Désolé pour toi mon ami Christophe, également chroniqueur dans ces colonnes, ça n’est pas ton alléchante chronique de Rubidium, le premier opus de Maschine qui m’a mis à la bouche un Naturalis époustouflant de maîtrise. Eh oui, à l’époque, je n’écumais pas les colonnes de Clair&Obscur, et donc je suis passé à côté de cette « Maschine » de précision. Mais, mon co-équipier du RaismesFest, Pierre, fin connaisseur de mes goûts musicaux et qui m’a déjà fait découvrir des pépites comme Frost*

Lire la suite...
1 2 3 24