Obscure Sphinx – Epitaphs

obscure-sphinx-epitaphs

Epitaphs, c’est six pistes, 55 minutes de noirceur, de lugubre, de hantise, d’errance spirite, de psychanalyse où l’on n’aime pas toujours ce que l’on y retrouve. Epitaphs, c’est le point culminant de cette formation doom originaire de Pologne. Trois ans après sa création, le quatuor nous offrait Anaesthetic Inhalation Ritual (2011), un disque sombre, hermétique et insondable. Le second album, Void Mother (2013), monte d’un solide cran en efficacité et en charge

Lire la suite...

Arkan – Kelem

arkan-kelem

Après nous avoir présenté le délicat Sofia en 2014, un album mélodique dominé par le chant féminin, voilà qu’on nous présente un album plus brut, plus lourd et entièrement masculin. Quelques fans en retard sur l’information constateront à l’écoute que Sarah Layssac ne fait plus partie de la formation. Elle est remplacée par le chanteur Manuel Munoz, un ex comparse de The Old Dead Tree, au courant de l’année 2015.

Décidément, la formation française donne dans le changement ces derniers

Lire la suite...

Oathbreaker – Rheia

oathbreaker-rheia

Rheia est décharné. C’est une maigreur qui apostrophe, hurle, une rage prenant différentes formes, mutant au gré de déplacements éthérés ou pesants dans un vêtement trop ample. C’est une inquiétude, une déception aussi, celle d’une vie, des nouvelles funestes, des amis qu’on étreint dans l’angoisse, d’un enlacement fortuit, déjà oublié et d’une sincérité mise à l’épreuve. Rarement un album ne m’avait donné autant d’images, de sensations,

Lire la suite...

Wrekmeister Harmonies – Light Falls

wrekmeister-harmonies-light-falls

Il y a à peine un an, je touchais quelques mots sur le dernier album de Wrekmeister Harmonies Night Of Your Ascension et à un an et quelques clopinettes près plus tard, J.R Robinson revient avec son entité, un nouvel album et  un nouveau line-up. C’est limite trop rapide. Comprenez, je me repasse encore ce riff de malade du titre éponyme, sur nuages de voix écorchées que le journaliste de formation revient nous plonger dans les méandres d’une âme humaine toujours aussi prompt à montrer son aspect le plus perfide,

Lire la suite...

Meshuggah – The Violent Sleep Of Reason

meshuggah-the-violent-sleep-of-reason

Meshuggah font partie des groupes les plus respectés de la planète metal pour leur côté résolument novateur dans le traitement des rythmiques et des atmosphères, ainsi que pour la constance du caractère « underground » de leur musique. Sur ce dernier point, nos valeureuses brebis sont restées à brouter leur herbe toujours plus rare sur leur carre de pré laissé à l’abandon, là où de nombreuses autres s’en sont égarées pour goûter une herbe mieux entretenue mais plus fade.

Lire la suite...

La Revue du Cybermetal

dna-tech

Cybermetal : l’homme, la machine et l’horlogerie made in Switzerland

Tout un chacun connaît le metal industriel. Rammstein, Nine Inch Nails, Ministry, Pain, Mass Hysteria, KMFDM, Deathstar Assembly sont des noms qui vous dirons probablement quelque chose. Il en existe un nombre important, mais de notoriétés inégales. Comme pour le progressif qui possède une pléthore de sous-genres (rock progressif, space rock, mathrock, death progressif, death technique, djent, post-hardcore, metalcore, crossover … Lire la suite...

Batushka – Litourgiya

batushka-litourgiya

Si on parlait black metal ? Oui, mais de black metal orthodoxe, faut pas déconner. Ben oui, ce tag qui apparaît sur last.fm. Cette forme de l’art noir qui étudie, digère, réinterprète et dégorge la liturgie catholique, le chant sacré, le mysticisme clérical, la représentation byzantine de la chrétienté dans un jeu de « je t’aime, moi non plus, après toi, je n’en ferais rien ». Banco ! me dira mon ami imaginaire lors de mes soirées « écoutons du black metal dans le noir ».

Batushka, ce projet sorti

Lire la suite...

Terra Tenebrosa – The Reverses

Terra-Tenebrosa-The-Reverses

Informe, entérique, malsain, on pourrait laisser libre court à son imagination la plus débridée comme on pourrait se téléporter dans ces espaces estropiés où seule la terreur rampe au niveau des chevilles. Terra Tenebrosa n’est pas un groupe à proprement parler ni même un buzz obscur, mais bien une entité; une forme de vie inorganique, un fantasme horrifique possédant son propre cadre, son univers, son accroche, son histoire, sa propre métaphore, son propre Charon voguant au sein d’un Styx fait d’épineux,

Lire la suite...

Novembre – Ursa

Novembre - Ursa

Voilà une bien drôle de créature…. Novembre, une formation italienne qui donne dans le doom-metal prog atmosphérique. À mi-chemin entre le gothique de Paradise Lost, Anathema, Katatonia, Dark Tranquility et le shoegaze le plus typique. En fait, il me semble tout bonnement impossible d’accoler une étiquette à ce groupe. Et je crois bien que les quelques musiciens de Novembre n’ont eux-mêmes que peu d’intérêt à être classifiés. On comprend bien, à l’écoute d’un seul morceau,

Lire la suite...

Cool Cavemen – Multipolar

Cool Cavemen Multipolar

Bienvenue chez les ch’tis au pays des doux-dingues de Cool Cavemen, un groupe au Funky/Jazz complètement barré. Les CC ont sorti un 1er LP fort justement nommé Fusion, puis sont passés au RaismesFest 2007 avec un succès bien mérité à la clef. Sur la lancée de cette renommée toute fraîche, ils produisent leur 2ème effort avec Multipolar. Si vous espériez qu’ils s’étaient un peu assagis, que nenni mes braves ! Dès l’intro, c’est une imitation des Simpsons qui « Fait

Lire la suite...
1 2 3 4 14