Chaos Echoes – Rétrospective

« To hell with rules, I am going for the unknown »

– Wayne Shorter

C’est sur cette citation du jazzman américain que s’ouvre la page Bandcamp du groupe Chaos Echoes. Une déclaration qui peut paraître étrange compte-tenu du style pratiqué, à savoir du death metal occulte qui sent les cendres et les distorsions temporelles. Et pourtant… Oui, ce pourtant démontre bien que les Français, menés par les frères Uibo, naviguent dans cet ailleurs ou, du moins, cherchent à en percer la frontière dans une déconstruction

Lire la suite...

Bölzer – Hero

Bölzer - Hero

Que s’est-il passé ?

Est-ce la mort des dieux fondateurs et archaïques qui est en cause ? Ou bien l’ouverture d’une porte amenant à l’inconscient jungien ? La dissection de la dualité entre la chair et le mental, l’Homme et la Femme, la mythologie et la réalité, à moins que ce ne soit un mélange de genres obscurs au sein de la scène metal ou autre qui a fini par donner naissance à ce Hero ? Peut-être tout ça à la fois ?

Bölzer - Band

Premier véritable album de ce duo suisse atypique, après les sorties remarquées

Lire la suite...

The Great Old Ones – EOD : A Tale Of Dark Legacy

The Great Old Ones - EOD

Immersive, voire cinématographique, la musique de The Great Old Ones laisse place à l’imagination, l’élaboration et la construction de paysages aussi figuratifs, mentaux que narratifs. Les mots écrits autrefois par H. P. Lovecraft semblent se détacher, devenant couleurs, formes, personnages, états d’esprit, bref prennent consistance et vie en une masse tentaculaire qui sied parfaitement à la vision de l’auteur américain. L’art des bordelais est d’avoir su insuffler dans

Lire la suite...

Cowards – Still

Cowards - Still

Cowards c’est la vision de Paris, ou « d’un » Paris, au choix. Un regard, que je ne connais que trop bien, y étant né et y vivant toujours. C’est peut-être quelque chose qui peut échapper, ou pas, à certaines paires de yeux non habituées aux rues labyrinthiques de certains quartiers et autres espaces d’ombres qu’un œil non attentif ne discerne pas ou à peine. Laissez tomber Amélie Poulain, espoirs d’une dégustation chez Cyril Lignac et beauté d’un troquet à poster sur Instagram,

Lire la suite...

Into Infernus – Grimoire

Coup de cœur, coup de canon, coup de pied-de-biche dans la gueule. C’est l’impression que j’ai eue à l’écoute de l’album Grimoire du groupe américain Into Infernus. De la puissance, de l’efficacité et surtout… surtout, de l’ambiance.

Troisième opus du groupe originaire de Floride, Grimoire me rappelle inexorablement Midian de Cradle Of Filth, l’un de mes albums préférés de tous les temps dans le metal (question de goût, certes). Claviers en forte présence,

Lire la suite...

Deathspell Omega – The Synarchy Of Molten Bones

Deathspell Omega - The Synarchy Of Molten Bones

Toujours seuls en leur royaume qu’ils ont eux-mêmes érigé et sans véritable égal, les obscurs inconnus formant Deathspell Omega sortent un mini-album. Voilà, voilà. Déjà, rien que d’écrire ça, il me faut plusieurs secondes de silence… Allons-nous laisser un ange passer ? Il passe. Passons.

Deathspell Omega

Créature hybride et polymorphe, cette entité entretient autant le mystère qu’une sorte de fantasme constitué d’intensité dissonante, d’atmosphères déchirées et d’une

Lire la suite...

Revue metal extrême 2016

metal

Forgé sur l’enclume : revue de metal extrême 2016

Au courant de l’année, je vous ai suggéré certains albums coup de cœur tels que Magma (Gojira), Depression Neverending (Foray Between Ocean), Deranged (Solinaris), Ides of March (Ordinance), Epitaphs (Obscure Sphinx), Resurrection (Orissa) et le sublimissime King de Fleshgod Apocalypse. Déjà, avec ces disques, on pouvait se dire que 2016 allait être une excellente cuvée. Mais bon, d’autres perles se sont joint à cette liste et le temps me manque… Lire la suite...

Obscure Sphinx – Epitaphs

obscure-sphinx-epitaphs

Epitaphs, c’est six pistes, 55 minutes de noirceur, de lugubre, de hantise, d’errance spirite, de psychanalyse où l’on n’aime pas toujours ce que l’on y retrouve. Epitaphs, c’est le point culminant de cette formation doom originaire de Pologne. Trois ans après sa création, le quatuor nous offrait Anaesthetic Inhalation Ritual (2011), un disque sombre, hermétique et insondable. Le second album, Void Mother (2013), monte d’un solide cran en efficacité et en charge

Lire la suite...

Arkan – Kelem

arkan-kelem

Après nous avoir présenté le délicat Sofia en 2014, un album mélodique dominé par le chant féminin, voilà qu’on nous présente un album plus brut, plus lourd et entièrement masculin. Quelques fans en retard sur l’information constateront à l’écoute que Sarah Layssac ne fait plus partie de la formation. Elle est remplacée par le chanteur Manuel Munoz, un ex comparse de The Old Dead Tree, au courant de l’année 2015.

Décidément, la formation française donne dans le changement ces derniers

Lire la suite...

Oathbreaker – Rheia

oathbreaker-rheia

Rheia est décharné. C’est une maigreur qui apostrophe, hurle, une rage prenant différentes formes, mutant au gré de déplacements éthérés ou pesants dans un vêtement trop ample. C’est une inquiétude, une déception aussi, celle d’une vie, des nouvelles funestes, des amis qu’on étreint dans l’angoisse, d’un enlacement fortuit, déjà oublié et d’une sincérité mise à l’épreuve. Rarement un album ne m’avait donné autant d’images, de sensations,

Lire la suite...
1 2 3 4 15