The Warp/The Weft – Mapping An Absence

The Warp/The Weft – Mapping An Absence

The Warp The Weft Mapping An Absence

Il a suffi d’un petit mail venant d’outre-Atlantique (eh oui, C&O est lu dans le monde entier) pour que The Warp/The Weft vienne enrichir nos colonnes. Les quatre de Poughkeepsie (État de New York) ont plongé le folk dans la fontaine de Jouvence pour nous en donner une version plus moderne, plus électrisée et indie. Ils mixent une musique seventies (Fairport Convention, Jethro Tull) avec des influences plus contemporaines (Wild Beasts, Midlake, Antony And Ahe Johnsons).

Le résultat

Lire la suite...

Father John Misty – Pure Comedy

Father John Misty – Pure Comedy

Father John Misty Pure Comedy

Josh Tillman revient avec son avatar prêcheur, Father John Misty, et un troisième album, Pure Comedy, pour nous raconter la comédie humaine, rien que ça. Alors Tillman, ce n’est ni Zola ni Hugo, c’est un mec lambda qui veut nous parler de nous, et qui, cette fois-ci, a décidé de nous causer sérieux tout en ayant cette subtilité ironique du recul du mec qui a pensé, croit savoir et finalement parle de ce qu’il croit savoir parce qu’il a pensé. Un philosophe quoi. Et en plus, il nous a fait

Lire la suite...

Sarah-Jane Summers – Virr

Sarah-Jane Summers – Virr

Sarah-Jane Summers Virr

Autant vous le dire d’entrée, ce Virr de Sarah-Jane Summers est un album expérimental, très expérimental même. Pourtant Sarah-Jane Summers est a priori une violoniste tout ce qu’il y a de plus folk. En effet, originaire des rudes contrées de l’Écosse, elle a appris le violon auprès de l’immense Donald Riddell, et possède donc à la perfection le style si mélodique et dansant de cette région. Mais habitant désormais en Norvège, elle a aussi acquis une profonde maîtrise du jeu

Lire la suite...

Neil Young – Hitchhiker

Neil Young – Hitchhiker

Neil Young Hitchhiker

Un miracle ! On l’attendait depuis plus de 40 ans, et il arrive, sans tambour ni trompette. De quoi est-ce que je parle ? D’un album de Neil Young qui avait été rejeté par sa maison de disques en 1976 car considéré comme une accumulation de démos. On lui avait d’ailleurs suggéré de réenregistrer le tout avec un groupe. Hitchhiker est enfin édité… par cette même major, et sans retouches ! Comme quoi, il ne faut pas désespérer ! Déjà, il avait fallu attendre beaucoup de temps avant

Lire la suite...

FERVS – Garden Of Silent Tribes

FERVS – Garden Of Silent Tribes

FERVS Garden Of Silent Tribes

FERVS (lire ferus) est le terme latin pour féroce, sauvage, violent, fier, intrépide… C’est aussi un combo qui avance masqué, constitué de Fera Taciturna & Fera Ardentis, aussi mystérieux que le titre de leur premier album ou ce bison masqué (doublement Native American de ce fait) de leur digipack minimaliste, aux couleurs brunes du pelage de bison et à l’arrière-plan presque lunaire. Leur démarche artistique anonyme milite pour la préservation des peuples, des espèces

Lire la suite...

Monsieur Copain – Ad Libertaire

Monsieur Copain – Ad Libertaire

Monsieur Copain Ad Libertaire

Monsieur Copain s’était distingué précédemment avec des chansons à tendance humoristique, une instrumentation très réussie, et des live tout bonnement jouissifs avec l’album 1,2,3 Soleil !. Alors quand il décide de revenir avec un EP, l’on peut se poser la question du pourquoi. Eh bien parce que l’inspiration de Franck Houdoire, de son vrai nom, l’a amené vers des territoires variés, avec des atmosphères assez différentes les unes des autres. Considérant que ces chansons

Lire la suite...

Johan Asherton – God’s Clown

Johan Asherton – God’s Clown

Johan Asherton God's Clown

Johan Asherton est une énigme, une injustice dans l’univers pop-rock. Les Américains nous l’envient (fait rare dans le domaine culturel et plus encore en musique folk-rock) et le comparent à Leonard Cohen, non sans raison. Mais il reste encore trop méconnu en France malgré son engagement de longue date (1987) pour nous offrir des albums qui sont autant de perles, déjà considérés comme des « classiques » au même titre que ceux du grand Leonard (Cohen, pas de Vinci !), de Nick

Lire la suite...

Slane – Beauty Of Autumn

Le premier album de la formation helvète Slane sort au printemps pour mieux nous vanter les beautés de l’automne. Si vous avez lu notre compte rendu enthousiaste de leur prestation à Môtier, en Suisse, l’année passée, vous savez déjà que ce sextette de multi-instrumentistes (chacun, de surcroît, semble être le meilleur musicien de la bande, comme aime à le rappeler leur malicieux site) propose une lecture tout à fait respectable et habitée de la musique folklorique irlandaise dans ses acceptations les plus diverses.

Lire la suite...

Mike Oldfield – Return To Ommadawn

Mike Oldfield - Return To Ommadawn

À chaque fois que Mike Oldfield revient avec un nouvel album, c’est une certaine euphorie mêlée d’inquiétude qui s’empare de la rédaction de Clair & Obscur ! Il faut dire que sa dernière production en date, Man On The Rocks (2015), avait jeté comme un froid tellement elle était décalée par rapport aux canons de la musique oldfieldienne. Eh oui, Oldfield est devenu un classique, un de ceux qui ont marqué la musique contemporaine. Alors, un Oldfield moins bon, on veut bien, mais un Mike trop pop, on est plutôt dubitatif

Lire la suite...

Neil Young – Peace Trail

Neil Young - Peace Trail

Déjà un nouvel album de Neil Young ? Le papy carbure à quoi ???? Juste avant, il y a eu un double live baptisé Earth dans lequel les nouveaux titres issus de Monsanto Years étaient accouplés à de vieilles rengaines qu’on croyait oubliées par le Loner, donnant ainsi une réjouissante compil où trônent les fabuleuses 28 minutes de « Love And Only Love », dignes d’un Crazy Horse alors qu’ils étaient joués par Promise Of The Real, le groupe des fils de Willie Nelson. Dommage que les morceaux choisis ne rendent pas justice

Lire la suite...
1 2 3 9