Celluloide – Passion and Excitements

celluloide-passion-and-excitements-2

Très gros bon point, depuis que j’ai posé l’oreille sur la musique produite par Celluloide, elle n’a jamais cessé de me rappeler celle de Kraftwerk dans sa manière de rechercher la perfection dans tous ses détails. Aussi loin qu’on puisse remonter, pas un de leurs titres n’échappe d’un iota à cette règle absolue. Les mélodies sont toujours au top, les arrangements inventifs et sans aucune faille, le chant vocalisé au micron près, le mixage calculé de main de maître, et ainsi de suite. J’ai même lu que ceci rendait leurs albums prévisibles, avec une connotation un tantinet négative. C’était écrit à propos de Passion & Excitements, leur troisième album, sorti en 2007. Personnellement, je ne vois pas en quoi le fait de savoir que le prochain album de Celluloide sera parfait ou que celui qui vient de sortir atteint la perfection puisse être interprété négativement. De mon point de vue, c’est même ce qui me plait et m’étonne continuellement de la part de ce groupe. D’autant plus, que la perfection atteinte à tout coup par Celluloide paraît simple, facile, sinon évidente. Faire passer la perfection pour un jeu d’enfant, voilà certainement le plus grand exploit de ce trio.

Mais revenons  à Passion & Excitements. Cet album est selon toute vraisemblance l’opus clé de Celluloide. En ce sens que c’est celui où le groupe dépasse le cadre stylistique qu’il s’était fixé au départ pour aller chercher plus loin en lui-même d’autres voies pour explorer ce même style et même s’en servir de tremplin pour visiter d’autres styles adjacents. Dans une interview datant de cette époque, Member u-0176 précise ce point : « en fait sur notre premier album nous voulions pousser les clichés de la synthpop au maximum, en faire une marque de fabrique ». Et il ajoute : « en réalité, nous écoutons des styles très variés, aussi bien dans l’underground que dans la pop. Nous pensons avoir réussi à créer notre identité, et nous nous sentons maintenant capables de laisser plus de place à nos autres influences en gardant la cohérence de notre son ». Voici donc clairement définie l’évolution inscrite dans Passion & Excitements.

celluloide-band

Patryck Holdwen précise encore : « notre but n’était pas de changer de style musical, seulement d’évoluer vers autre chose, pour ne pas nous répéter, et donc ne pas nous ennuyer. Nous gardons notre personnalité tout en explorant une nouvelle facette de nos possibilités ». Mais c’est Darkleti qui donne vraiment la clé de cette évolution : « c’est vrai que le deuxième album était tout à fait dans la lignée du premier et que cette fois-ci nous avions vraiment envie d’apporter quelque chose de nouveau. Etant donné que nous écoutons aujourd’hui quand même moins de pure synthpop que d’électro pop, il nous a semblé plus logique de partir dans cette direction. Nous avons cherché à définir le son de Celluloide dès le premier album. En avançant maintenant dans le temps, tout l’enjeu des nouveaux albums va être de se permettre d’évoluer sans perdre notre identité ».

Synthpop, Electro pop, EBM, Electronica, tout ceci se mélange à merveille dans Passion & Excitements. Il faut pourtant y ajouter une notion aussi impalpable qu’essentielle pour parvenir au style si particulier de Celluloide, l’élégance. Car non seulement ce groupe distille avec une facilité trompeuse des mélodies tirées au cordeau, mais en plus il le fait avec goût et raffinement. Alors oui, Passion & Excitements a passablement bousculé les règles stylistiques, peut-être un peu trop suaves, édictées au départ, mais c’était pour le plus grand bonheur de nos tympans. La même perfection qu’auparavant avec plus de punch dans les arrangements et de déhanchement dans les mouvements du corps. Le résultat ? 12 titres taillés comme autant de joyaux, mélodiques mais également graves et profonds tout en même temps. Et surtout toujours aussi modernes et actuels qu’à l’heure de leur sortie.

Frédéric Gerchambeau

https://celluloide.bandcamp.com

Passion & Excitements
Celluloide
2007
BOREDOMproduct

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *