Celluloide – Bodypop

celluloide bodypop

L’EP Bodypop de Celluloide est sorti le 10 mars 2006. C’est le troisième effort discographique de cette formation marseillaise d’Electropop, venant à la suite de Naive Heart, paru en 2002, et de Words Once Said, sorti en 2004. Ces deux premiers albums avaient clairement affirmé puis confirmé le talent immense de Celluloide, exposé son style très étudié, sophistiqué et unique, et mis en lumière sa production artistique sans la moindre faille ni faute de goût, une gageure pour un groupe aussi jeune. Mais comme dit le proverbe, le talent n’a pas attendu le nombre des années et Celluloide, en plus d’être devenu un trio hautement estimé dans sa partie, s’est mué en avant-garde active et bienveillante, produisant avec un luxe de qualité rare d’autres groupes du même domaine en mal de maison de disques. Ce n’est d’ailleurs que justice, certains de ces groupes aillant déjà eux-mêmes remixé plusieurs des titres de Celluloide. C’est donc dans ce contexte bouillonnant et passionnant que le trio sort son EP 5 titres plus un remix Bodypop.

Celluloide band

Bodypop: Les noms disent toujours beaucoup. Il y a bien sûr ici le « body » extrait de l’Electronic Body Music additionné du terme « pop ». C’est donc limpide. Celluloide choisit clairement de surfer sur une crête étroite mais néanmoins bien établie alliant l’EBM à la Synthpop. Pour osé que soit le pari, il sera toujours tenu, et avec un brio constant et même étourdissant. Pour ma part, je ne peux pas non plus, et tant pis si je m’avance trop, éloigner ce Bodypop du Technopop de Kraftwerk, formation mythique et fondatrice à laquelle Celluloide emprunte le style musical, la sobriété et l’exigence en toutes choses. Et tout comme Kraftwerk (mais le groupe avoue bien d’autres influences majeures), Celluloide s’adresse à la fois au corps dansant, « body », et à l’esprit de ses auditeurs, « pop ». Et comme Kraftwerk encore, ce trio le fait sans concession, sans facilité, sans cesse motivé par l’intégrité envers ses idéaux et la perfection dans ses réalisations. En ce sens, Celluloide a toujours cherché, quitte à paraître peut-être de prime abord élitiste, dans ses musiques et dans ses textes, à respecter ses auditeurs, faisant d’emblée appel à leur intelligence avant, si l’adhésion se fait, de les amener vers d’autres horizons de la musique électronique. C’est d’ailleurs cet aspect de Celluloide qui m’a tout de suite plu dans ce groupe : c’est une formation particulièrement intéressante musicalement et qui amène même à s’intéresser encore plus avant à l’Electropop et plus généralement à la musique électronique.

Plus spécifiquement, Bodypop, sous la forme d’un EP, est aussi l’expression d’une créativité débordante de Celluloide à cette époque-là doublée de l’annonce d’un changement majeur dans la direction musicale du groupe. Rendez vous compte, le prochain album de la formation, Passion & Excitements qui sortira en 2007, était déjà si dense en titres possibles que Celluloide lui adjoint par avance un EP chargé d’annoncer l’album à venir ! Et d’autant plus important que le groupe a décidé d’évoluer dans son style, de le pousser plus haut et plus loin, et avec surtout plus d’exigence et de qualité. Il est d’ailleurs à noter que Bodypop et Passion & Excitements partagent le même code couleurs alliant le blanc, le noir et le vert, ce qui en dit long sur leur très proche cousinage. C’est donc à « People Like Me » qu’est revenu le rôle d’ouvrir Bodypop et de manifester en premier lieu l’élévation stylistique de Celluloide. La formation était déjà en pointe dans son genre mais force est de constater que Bodypop a constitué une claire évolution musicale, qui n’a jamais été démentie depuis. C’est même en plaçant constamment la barre au plus haut que Celluloide est devenu ce qu’il est, et depuis de nombreuses années déjà, le groupe référence de l’Electropop à la française.

Frédéric Gerchambeau

http://www.celluloide.online.fr/

Bodypop
Celluloide
BOREDOMproduct
2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *