The Tower Tree – Transposing

The Tower Tree-Transposing

The Tower Tree est un duo associant BySenses (Didier Dewachtere) et Owann (Johan de Paepe), deux musiciens belges ayant trempé leur talent et leurs synthés dans les brumes étranges et fascinantes de la Berlin School initiée par Tangerine Dream et Klaus Schulze dans les années 70. L’album solo que chacun a sorti, Frigments/Fragments pour BySenses et Particles pour Owann, prouve qu’individuellement ils sont déjà de dignes continuateurs des artisans de Phaedra, Ricochet, Timewind et Mirage. Une grande recherche

Lire la suite...

Owann – Particles

Owann-Particles

Owann, de son vrai nom Johan de Paepe, a avant tout pour passion la photographie. Il est connu pour les superbes clichés qu’il prend lors des festivals de musique électronique. Mais là, c’est lui qui vient de sortir son album à la gloire des sonorités synthétiques, magiques et magnétiques de la Berlin School allemande des années 70, et des séquenceurs hallucinés et lancinants de Tangerine Dream et de Klaus Schulze. Mais attention, il ne s’agit pas là du premier album d’un synthésiste débutant qui

Lire la suite...

La Saga Kraftwerk

kraftwerk Band

En quelques albums parus au cours de la deuxième moitié des années 70, Kraftwerk a acquis une aura et une influence telles que certains pensent qu’elles égalent voire dépassent celles des Beatles. En effet, les retombées de leurs mélodies ont été si considérables sur la musique pop/rock/électronique des quarante dernières années qu’on ne tente même plus de dénombrer les groupes qui doivent quelque chose à Kraftwerk dans leur façon de faire de la musique et de la penser. Pourtant, Kraftwerk est un groupe presqueLire la suite...

Space Megalithe – Recueil

Space Megalithe Recueil

Histoire de nous faire patienter avant la sortie prochaine de leur deuxième CD baptisé « Abstract Dimension », les synthétistes Jean-Claude Gil et Christophe Barbier ont eu la bonne idée de compiler quelques-unes de leurs pièces inédites et d’en produire un album à part entière, un peu à la manière du premier « The Lost Pieces » de Steve Roach. Et à l’instar de cette très fréquentable compilation du grand maître Californien de l’ambient music, on y trouve de bien jolies perles qu’il

Lire la suite...

Il était un 1er album de… Klaus Schulze (1972 : Irrlicht)

Klaus Schulze

Klaus Schulze – Irrlicht (Ohr 1972)

C’est le propre des très grands albums : même si on ne les aime pas, on ne peut pas en ignorer leur portée historique. Avec « Irrlicht », sorti en 1972, c’est particulièrement vrai. De loin, ce n’est pas l’album préféré des fans de Klaus Schulze. Ceux-ci se régalent plutôt de « Timewind », de « Moondawn » ou de « Mirage ». Les mêmes ont déjà souvent plus de mal avec « X », « Audentity » ou « Dune ». Mais « Irrlicht … Lire la suite...

Astronomusic – Vivaldi’s Four Seasons

Astronomusic-Vivaldi’s-Four-Seasons

Astronomusic est le projet du couple brésilien Adrianne Simioni et Zózimo Rech. Ensemble, ils composent une musique « spatiale » qui enveloppe dans un drap cosmique un néo-classicisme empruntant au Baroque. Sur leur nouveau projet, ils s’attaquent à un monument de cette période faste de la musique classique, les quatre concertos qui forment les « Quatre Saisons » d’Antonio Vivaldi. Beaucoup de guitaristes ont réarrangé des parties de cette œuvre, avec plus ou moins de succès, mais nul auparavant… Lire la suite...

BySenses – Frigments-Fragments

Bysenses Frigments Fragments

BySenses, aka Didier Dewachtere, est un musicien belge inspiré par les grands noms de la musique électronique « canal historique », de Klaus Schulze à Tangerine Dream, en passant par Vangelis ou Jean-Michel Jarre, qui suit de nombreuses pistes electro déjà tracées pour nous mitonner sa propre recette, revisitant à sa façon plusieurs styles sur cet album. On y trouve, selon les sons, le tempo et les variantes de genre, un superbe clin d’œil à la « pure » Berlin School vintage (les 16 minutes de « Frigment-Fragments

Lire la suite...

Frank Ayers – Different Skies

Frank-Ayers-Different-Skies

Après avoir assuré la batterie, les claviers et les arrangements au sein de Di Mangio (un groupe à l’identité bien marquée par le Marillion des années 80), Frank Ayers fait son apparition dans le petit monde de la ME « Berlin School à la française », rejoignant ainsi les Kryfels et autres Sequentia Legenda, pour ne citer que les plus talentueux parmi les derniers arrivants. Fort d’une expérience de plus de 25 ans dans le domaine musical, ce compositeur actuellement basé en Bretagne publie avec « Different Skies 

Lire la suite...

Il était un 1er album de… Kraftwerk (1970 : Kraftwerk 1)

Kraftwerk 1

Kraftwerk – Kraftwerk 1 (Philips 1970)

Quelques notes de flûte qui montent et qui descendent se superposant sur leur propre écho. Puis la même flûte entame un riff tribal mêlant souffle et sonorités rauques tandis qu’une batterie se lance dans une rythmique implacable. « Ruckzuck » vient de démarrer en trombe, premier titre du premier album de Kraftwerk. Nous sommes en 1970. Le groupe n’est pas encore l’incroyable légende qu’il est devenu depuis, ce n’est pour l’heure… Lire la suite...

Sequentia Legenda – Blue Dream

Sequentia Legenda Blue Dream

Derrière le pseudonyme Sequentia Legenda se cache un talentueux et solitaire claviériste français, doublé d’un authentique passionné de musique électronique cosmique « à l’ancienne », ivre des jalons posés par les grands précurseurs de cette majestueuse épopée à nulle autre pareil. C’est seulement à l’aube des années 80 que notre homme découvre un peu par hasard l’oeuvre imposante de l’indétrônable Klaus Schulze, en fouinant dans la collection de vinyles de ses parents,  et en

Lire la suite...
1 2 3 4 5 9