Oxbow – Thin Black Duke

Oxbow - Thin Black Duke

À la fois sale et propre, guindé et poisseux, bien élevé et irrespectueux, Oxbow prend la pose depuis maintenant trente ans. Indéchiffrable, frustrant et/ou attirant, le groupe qui manie autant le hardcore (auparavant toutefois), le noise-rock que le delta blues, revient après dix ans d’absence.

Obscur nom que Oxbow, pouvant plus rappeler une marque de fringues ayant rapport au surf qu’à l’underground musical de San Francisco. Étrange groupe que celui-ci, au chanteur amateur de free-fight et de poésie

Lire la suite...

Parov Stelar – The Burning Spider

Parov Stelar - The Burning Spider

C’est avec le plus grand plaisir que je viens de découvrir un artiste à part, un artiste pour lequel j’ai porté une attention particulière par son style singulier sortant de ce que l’on peut entendre habituellement dans l’univers musical contemporain. Même si la consonance de son nom fait penser à une personne d’origine russe, Parov Stelar ne l’est pas du tout, c’est un artiste autrichien. Marcus Füreder, de son vrai nom, est né le 27 novembre 1974 à Linz en Autriche. Il fut d’abord DJ en clubs dans les années

Lire la suite...

Chancellors – Watch The Colors Change

Chancellors - Watch The Colors Change

Les chanceliers parisiens déboulent avec leur premier album, Watch The Colors Change, qui suit l’EP 3 titres Red Oak Grove sorti en 2014 et dont le seul « Twin Paradox » est repris ici. Alternatif et varié, l’album s’annonce comme un mélange d’influences où le post-rock et le math-rock ont la part belle de la large palette sonore. Chanté en anglais (mais pourquoi donc, m’interrogerai-je toujours…), l’album comporte neuf titres, dont quatre instrumentaux (on comptera dedans les titres avec juste des vocalises

Lire la suite...

Nodwès – Anima

Nodwes - Anima

Je ne vais pas chercher à vous le cacher, nous recevons à Clair & Obscur beaucoup de demandes de chroniques venant d’un peu partout et de qualités fort variées, parfois bien goûtues et parfois franchement décevantes. Et quelque fois, il y a de superbes surprises, des évidences, de petits miracles. Autant vous le dire d’emblée et avec enthousiasme, l’Anima que je chronique ici de Bastien Jouvin, alias Nodwès, fait totalement partie de ces albums pour lesquels on attend de s’enflammer et d’écrire.

Lire la suite...

Olivier Baudouin : Pionniers de la musique numérique

Olivier Beaudouin - Pionniers de la musique numerique

in memoriam Jean-Claude Risset (1938-2016)

« Musique numérique » ? Qu’est-ce qu’il nous chante, celui-là ? Toutes les musiques le sont, numériques, hormis le jazz acoustique, le showcase unplugged d’un groupe en vadrouille ou le petit solo de guitare ou de flûte à bec qu’on improvise en rentrant du boulot pour s’aérer la cervelle ou se dégourdir les doigts. C’est là où le lecteur se trompe… car il y a numérique, et numérique. De même qu’il y a musique, et musique.

Car la notion de musique a ses

Lire la suite...

Soul Cages Trio – Soul Cages Trio

Soul Cages Trio - Soul Cages Trio

On sait que les compositions de Sting sont élégantes, raffinées et appartiennent au répertoire pop, mais souvent, elles sont teintées de jazz. Musicalement, au début de sa carrière solo, c’était la fête avec The Dream Of The Blue Turtle et surtout le sublime et indépassable double live Bring On The Night. Les musiciens s’en donnaient à coeur joie (Darryl Jones, Brandford Marsalis, Omar Hakim, entre autre), ça jouait comme dans un night club, ça resplendissait. Puis le succès avec Nothing But The Sun, grand

Lire la suite...

Isbjörg – Glacier

Isbjörg - Glacier

Après un premier EP et un single chroniqués par mes soins sur C&O, j’attendais un LP et… il faut bien le dire, Isbjörg aussi ! Pourtant, c’est de nouveau un EP qui est sorti de leur machine à glaçons. J’avais trouvé la production de leurs précédents efforts plutôt satisfaisante mais c’était sans compter avec le côté perfectionniste du groupe. En effet, estimant que le producteur précédent n’avait pas su cibler le son que les six Danois souhaitaient, ils ont tout bonnement décidé d’assurer eux-mêmes

Lire la suite...

Sébastien Polloni – Ravines

Parfois, on est voisins et l’on ne se connaît pas ! Il a fallu un concert pour que je découvre Sébastien Polloni. Avec son groupe, il assurait – c’est le cas de le dire – la première partie d’Archimède à La Puce À L’Oreille, salle de Riom (63) dont je parle régulièrement. Séduit par ce que je voyais et entendais, je n’avais plus qu’à faire le pas, facile et léger, pour découvrir son premier album, Ravines, réalisé en 2015 par Guillaume Cantillon (Kaolin) et Papillon (le complice de Sébastien,

Lire la suite...

Steve Hackett – The Dark Siren

Steve Hackett - The Dark Siren

Les disques de Steve Hackett, c’est pour moi un petit peu comme les médicaments homéopathiques que ma mère me faisait prendre quand j’étais petit : j’y croyais pas mais j’avais pas le choix ! Et puis de temps en temps, ça marchait dis donc !

Je me souviens particulièrement d’une pommade très efficace pour le nez qui s’appelait Homéorine. Avoue que c’est quand même très bien trouvé comme nom de pommade homéopathique pour le nez… Eh bien, The Dark Siren c’est… Lire la suite...

Cydemind – Erosion

Cydemind - Erosion

Le groupe de Montréal Cydemind est le fruit d’une rencontre particulière. Comme ses membres l’annoncent eux-mêmes, il s’agit de la rencontre d’un violon avec le métal progressif instrumental ! Voilà une belle singularité qui force la curiosité. Imaginez en effet, le croisement de Symphony X, Dream Theater ou Haken avec Kansas, un soupçon d’Apocalyptica (en format réduit, les violoncelles étant ici remplacés par un unique violon), mais aussi d’un zeste de jazz, et d’une bande de musiciens à la formation… Lire la suite...

1 2 3 9