Anciients – Voice Of The Void

anciients-voice-of-the-void

En anthropologie, en virologie comme en biologie en générale, on s’étonne toujours devant l’évolution entre plusieurs générations d’une même espèce. De même tout musicologue devrait s’étonner devant la progression et la transgression des structures musicales, alors que le chroniqueurs doit se contenter d’observer l’évolution d’une formation d’un album à un autre. C’est une sorte de microcosme négligeable dans l’infiniment plus vaste, mais ça demeure tout de même fascinant. Enfin… moi, ça me fascine.

Force nous est de s’étonner de certains cheminements, de certains parcours et de constater tout le chemin parcouru par certains groupes. Dans ce cas-ci, la formation canadienne Anciients me sidère par la rapidité avec laquelle celle-ci est passée de formation presqu’inconnue à un très proche rival de Mastodon et de Lamb Of God (en plus intelligent et en plus progressif). Écoutez « Following The Voice » et osez me dire qu’il n’y a pas de « Laid To Rest » là-dedans. Il y a résolument dans cette pièce d’Anciients, un jeu de batterie à la Chris Adler et une structure à la guitare qui rappelle celle employée par Mark Morton et Willie Adler. Or, il faut admettre que le groupe originaire de Vancouver, en Colombie-Britannique, monte la barre d’un sacré cran. Celui-ci rehausse le groove metal lamb-of-godesque en lui apposant des échafaudages complexes, voire des contreforts. Ce qui, à la base est plutôt simple, se complexifie sans répétition, sans canevas rigide. En ça, Anciients va beaucoup plus loin que Lamb Of God, tout en en conservant l’anatomie de base. C’est peut-être la tournée intensive avec la formation de Virginie en 2013 qui les a si profondément marqué.

anciients-band

La pièce « Buried In The Sand » commence un peu dans le même créneau, hurlant et matraquant comme le groupe américain. Mais la formation canadienne abandonne assez rapidement ce modus operandi pour retrouver ses origines plus psychédéliques, plus mystiques; ce côté plus « ab origene », plus fondamental qui nous rappelle les colorés Mastodon et qui nous ramène à l’essence de Heart Of Oak, leur premier opus. Si Kenny Cook avait la voix légèrement plus rauque, on pourrait même la confondre presque totalement avec celle de Troy Sanders alors que si elle était plus douce, plus rétro, on pourrait aussi la rapprocher avec celle de Mikael Åkerfeldt de chez Opeth dont la musique partage aussi quelques éléments de l’ancienne mouture alliant death metal mélodique et metal progressif. C’est le cas, notamment, des chansons « Worshipper », « Serpents » et « Incantations », trois titres qui rappellent la belle époque hybride de Watershed (2008) et d’Heritage (2011).

En somme, Anciients a gagné du gallon. De formation purement indépendante depuis 2010, elle est passée au grade de tête d’affiche ! Accompagnée de groupes émergeants aussi hétérogènes que TesseracT, Scale The Summit, ASG, Windhand, Intronaut et Scar The Martyr en tournée nord-américaine au cours de l’année 2013, la formation canadienne s’est vite fait voir et entendre par les grands noms dont les « metal heads » de Sepultura, Unearth, Opeth, Kataklysm, Lamb Of God, Decapitated et Gorguts, formation avec laquelle Anciients partagera les planches ce soir au Rickshaw Theater. On est bien loin des débuts modestes du EP Snakebeard (2011), de son peu de moyen et des spectacles livrés devant un public étranger à cette étrange recette de metal à la fois lourd, technique, enivrant et mélodique !

Et puis, vient cette surprise de constater que la formation, auto-produite à ses débuts, est signée par la célèbre maison du metal européen, et j’ai nommé Season Of Mist ! Chose étonnante, le groupe est signé depuis 2012, soit deux ans après sa formation. Est-ce que la maison de disque française a du pif ? J’oserais dire que oui ! Elle a même saisi la balle au vol, on félicitera celle-ci pour le coup… Et c’est bien ainsi, car Anciients jouit ainsi d’un son impeccable et d’une production au top du top, que le groupe opte pour le death mélodique de certains airs, pour le prog metal psychédélique d’autres morceaux tels que « Ibex Eye » (un air emprunt d’une ambiance à la Tool), ou qu’il cherche à rivaliser avec ses mentors avec des airs à la fois metal et acoustique à la sauce Opeth. Nous devons donc saluer le travail de Jesse Gander, dont le boulot à la prod mérite d’être chaudement salué !

Un album du tonnerre livré avec passion et énergie, avec génie et versatilité. C’est ce que vous obtiendrez avec Voice Of The Void. Et puis, si Opeth, Tool, The Ox et Mastodon figurent parmi mes groupes metal préférés, j’admets volontiers que depuis ma découverte de Heart Of Oak en 2014, Anciients est devenu l’un de mes essentiels. Je dirais même que le nouvel album vient de se hisser dans mon top 5, ce qui n’est pas rien… « Good job, guys. You just joined my own pantheon ! ».

Dann ‘the djentle giant’

Coup de Coeur C&Osmall

www.facebook.com/ANCIIENTSRIFFS

https://anciientriffs.bandcamp.com/

Voice Of The Void
Anciients
2016
Season Of Mist

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *