When The Day Chokes The Night – Lumière Noire

When the day chokes the night-Lumiere noire

Derrière son éternel sourire et ses airs juvéniles, Jean Debaecker est un véritable stakanoviste de la musique électronique qui multiplie les projets et les albums. When Day Chokes The Night n’est donc qu’un de ces projets et Lumière Noire qu’un des albums engendrés par ce projet. Sauf que cet album est un peu particulier. Il a été enregistré chez un particulier dans cette région qu’on appelle désormais les Hauts de France. Car, oui, Jean Debaecker aime à se produire dans des endroits inhabituels.

Lire la suite...

Space Megalithe – Abstract Dimension

Space Megalithe Abstract Dimension

Les deux synthétistes français les plus doués de leur génération dans le domaine de la « space-music » et de l’ambient sont de retour avec un nouvel album tout à fait à la hauteur de nos espérances ! Après un premier essai concluant (Psyché Energy) sorti en 2013, le duo Space Megalithe remet le couvert avec Abstract Dimension, un disque 100 % électronique, finement inspiré et immersif à souhait. Et celui-là, croyez-moi, s’avère bien plus palpitant et enthousiasmant que les

Lire la suite...

Steve Roach – The magnificent Void

Steve Roach The Magnificent Void

Avec ses 35 ans de carrière, et depuis qu’il enregistre dans son studio Timeroom et sur son propre label, Steve Roach est sans doute le musicien ambient le plus connu au monde et le plus prolifique, avec Klaus Schulze ? Tous deux ont alterné sur leur long parcours aventures en solitaire et collaborations fructueuses, multipliant les sorties de disques au point, parfois, de noyer et perdre en route une partie de leurs fans, faute d’évolution réelle d’un courant ambient (au sens large du terme) par essence assez peu évolutif

Lire la suite...

Paul Jebanasam – Continuum

Paul Jebanasam – Continuum

Quel est le rapport entre la dernière notification facebook et un laboratoire scientifique installé sous 500 mètres de roches dans le Vaucluse, où se déroulent des expériences sur les bruits parasites et la masse manquante de l’Univers, autrement appelée « la masse noire » ? Si l’humeur n’y est pas, rien, que dalle, nada, zéro. Néanmoins, de la plus petite parcelle d’un code désormais normatif et routinier à l’exploration de l’inconnu galactique,

Lire la suite...

Niels Mori – Aftonland

Niels Mori Aftonland

Niels Mori : quatrième partie

Aftonland est le nouvel album de Niels Mori, et en ce 2 mars 2016, il est même encore tout frais puisqu’il a été enregistré en décembre 2015 au Central Children Art School de Moscou. Et plus encore qu’un nouvel album de Niels Mori, c’est même un nouveau Niels Mori qui se dévoile dans Aftonland. Bon, d’accord, dans ses précédents albums, notre cher Niels montrait déjà un grand talent de pianiste. Mais dans ces anciens opus le piano ne constituait le plus souvent qu’un

Lire la suite...

Niels Mori – Ngâu

Niels Mori-Ngau

Niels Mori : troisième partie

Quand j’ai écouté Ngâu pour la première fois, j’ai franchement cru entendre une sorte d’ambient excellentissime à la Brian Eno des années 75/80, pendant cette période bénie où il fricotait avec des musiciens allemands tels que Moebius et Roedelius. Tout y était, des boucles lentes aux structures musicales savamment bancales en passant par la reverb omniprésente mais pas gênante. Je me disais : « Chouette, je suis tombé sur un Eno à la française, ça

Lire la suite...

Niels Mori – Varinka

Niels Mori-Varinka

Niels Mori : deuxième partie

Varinka, sorti en 2013, est une sextuple illustration musicale de la réponse que m’a faite Niels Mori quand je lui ai posé cette question, que je croyais bien naïvement anodine, à savoir ce que représente pour lui le minimalisme. Je m’attendais, en plus savante et développée, à la réponse classique qui est de dire que le minimalisme consiste à atteindre des résultats complexes avec des moyens simples. Mais ce ne fut pas cela du tout. Me prenant à contre-pied, il répondit qu’il

Lire la suite...

Niels Mori – Væ Soli

Niels Mori Vae Soli

Niels Mori : première partie

Voilà, c’est décidé, je m’apprête à rédiger quatre chroniques à propos d’un inconnu, d’un musicien qui a déjà sorti une poignée d’albums et dont vous ne lirez rien à son propos sur internet, ni en français, ni en anglais, alors même qu’il vient d’accomplir une tournée triomphale dans plusieurs pays de l’Est et qu’il se produit régulièrement dans le Nord de la France. Est-ce pour rétablir une équité dans ce déséquilibre

Lire la suite...

Gnaw Their Tongues – Abyss Of Longing Throats

Gnaw Their Tongues-Abyss of Longing Throats

Quand une voix lugubre et chuchotante vous susurre à l’oreille la question, « as-tu déjà touché les ténèbres ? », le plus intéressant ce n’est pas de savoir, si oui ou non on vous a posé la diabolique question, mais plutôt si vous avez déjà eu affaire à ce genre de manifestations (plus ou moins dérangeantes selon le point de vue) en vous mettant, au choix, les noix dans une pince à tenailles ou de vous faire brûler le bout du gland avec de la cire. Ce qui est plus crucial, c’est

Lire la suite...

Rêverie et poésie au pays de la musique électronique progressive…

Synthétiseur

Plus que jamais, l’association française Patch Work Music continue à enrichir son catalogue entièrement dédié aux musiques électroniques progressives. Parmi les nouveautés du moment (nous avions chroniqué il y peu Uranophonies de Frédéric Gerchambeau et Zreen Toyz), signalons la sortie en CD des dernières créations respectives d’Olivier Briand et de Bertrand Loreau, à savoir Ice & Fire et Correspondances. Le premier album qui nous intéresse ici, sorte d’hommage à Vangelis (à des … Lire la suite...

1 2 3 4 12