Craig Armstrong – As If To Nothing

Craig Armstrong – As If To Nothing

En 1997, un musicien du nom de Craig Armstrong publie « The Space Beetween Us », premier album bouleversant d’esthétisme et de maîtrise, sorte de fusion géniale entre sonorités classiques et électroniques futuristes. Ce petit bijou ne passera pas inaperçu auprès de la critique, et surtout pas chez les amateurs de trip-hop, plus particulièrement les fans de Massive Attack, en référence à la participation de Craig Armstrong à leur fameux « Protection » trois ans plus tôt. S’il s’est déjà illustré

Lire la suite...

Angel – 26000

Angel – 26000

Quand on voit une pochette comme ça, on ne sait pas trop à quoi s’attendre. Pourtant, ce type d’album mes agneaux, ce n’est que du bonheur. Une jouissance électronique qui réunit du beau monde sur une galette. Pour les curieux, sachez que Angel c’est Ilpo Väisänen, seconde moitié de Pan Sonic et Dirk Dresselhaus de Schneider TM. Mais en plus, le duo a invité des noms prestigieux de la musique électronique expérimentale. La violoncelliste Hildur  Gudnadottir, le guitariste « j’aime-bien-tripatouiller 

Lire la suite...

Francisco López – Live In Auckland

Live-In-Auckland

Prévenons d’emblée, Francisco López c’est une variation du field recordings. En effet, là où Chris Watson nous transporte dans les lieux qu’il a enregistrés et compilés, López lui, préfère construire son monde, sa vision des choses avec les sons du quotidien. Il joue avec les symboles des sources sonores pour modifier leur perception aux frontières de l’onirisme, flirtant ainsi avec d’autres styles comme l’ambient, le drone ou la musique concrète. En résulte un travail minimaliste, parfois un peu chiant,

Lire la suite...

Chris Watson – El Tren Fantasma

Chris Watson – El Tren Fantasma

Chris Watson, dont j’ai déjà parlé dernièrement sur l’album « Number One », est avant tout un orfèvre du field recordings. Ayant fait auparavant ses armes sur le projet industriel Cabaret Voltaire, ce dernier décide de quitter le navire pour se consacrer à se qu’on pourrait plus ou moins appeler une topographie sonore de l’environnement naturel. Muni de microphones, Watson capte les sons. Cris et chants d’oiseaux, feulements et autres grognements, vent, cours d’eau, geysers etc… Un travail d’équilibriste

Lire la suite...

Daniel Menche – Kataract

03.-Kataract

Le choix a été assez dur pour choisir un disque de Daniel Menche. L’artiste étant si prolifique que le néophyte peut s’y perdre en moins de deux. Pourquoi Kataract ? À vrai dire, j’en sais trop rien. Peut-être est-ce du au hasard de mes écoutes ou de mon envie du moment… Quoiqu’il en soit pour commencer un long chapitre sur Daniel Menche il me semble nécessaire de parler de cet aspect de son travail. Mais d’abord, petite présentation. Daniel Menche vient de Portland, (Oregon) et est actif depuis maintenant

Lire la suite...

KK Null / Z’ev / Chris Watson – Number One

Number_One

Il me semble impossible de passer outre cette entité sonique. Et pourtant, il est des albums qu’on n’ose pas trop s’approcher. Non pas par leur violence ou leur aridité mais par leur caractère immatériel, leur liberté de ton… Difficile de s’y résigner, mais il faut bien que je vous parle de Number One. Réunion de trois grands noms de la musique électronique, Number One a tout de l’arlésienne. Des styles antithétiques, des compositeurs ayant un baguage culturel et sonique bien chargé. Trois manières de faire

Lire la suite...

David Sylvian – Camphor

David Sylvian – Camphor

Suite à la décision prise par David Sylvian en 2000 de claquer définitivement la porte de la maison Virgin, après 22 années de bons et loyaux services (et ce tout juste après la parution du double  » Everything & nothing », sorte de « best of » de titres chantés truffé d’inédits savoureux),  plus personne n’osait espérer la sortie de son alter-ego instrumental pourtant annoncée dans la foulée. Et Ô surprise, « Camphor » atterrit aujourd’hui dans les bacs et clôture donc, sous forme d’épilogue,

Lire la suite...

Boris Lelong – Perdide

Boris Lelong – Perdide

Perdide est une planète sauvage, imaginée par l’écrivain de science-fiction Stefan Wul pour les besoins de son roman L’Orphelin de Perdide, une oeuvre parue en 1958 et devenue rapidement un véritable classique du genre. Il y a quelques années, tout en découvrant le film d’animation Les Maîtres du Temps, adaptation cinématographique du livre fort réussie, et réalisée en 1982 par René Laloux avec le concours du célèbre dessinateur Moebius, Boris Lelong est à la fois frappé et séduit par les sonorités

Lire la suite...

David Schombert – The Gates Of Silence

The Gate Of Silence

David Schombert est un jeune artiste de la scène électronique française, aussi talentueux et éclectique que méconnu de grand public. Avant de plonger dans la matière musicale de ce fameux « The gates of silence », son nouvel opus, il convient donc de revenir, en quelques lignes, sur la carrière de ce géniteur et manipulateur de sons. David s’intéresse à la musique depuis sa plus tendre enfance, et il entre très tôt au conservatoire pour plusieurs années d’apprentissage. Il quittera l’école de musique en

Lire la suite...

John Vorus – Transmuting Current

John Vorus – Transmuting Current

John Vorus est un jeune et talentueux musicien américain, malheureusement complètement méconnu en France, un peu à l’image du style musical « ethnoambient » qu’il a lui-même commencé à explorer dans le courant des années 90, sous l’influence de ses compatriotes Steve Roach et Robert Rich. Ce long processus de maturation artistique se traduit enfin aujourd’hui par la réalisation d’un 1er album brillant en tout point, intitulé « Transmuting current ». En effet, John Vorus

Lire la suite...
1 10 11 12 13