Yoshio Machida + Constantin Papageorgiadis – Music From The Synthi 100

Yoshio Machida + Constantin Papageorgiadis – Music From The Synthi 100

Constantin Papageorgiadis Yoshio Machida Music From The Synthi 100

Music From The Synthi 100, ne nous donnant à entendre, par définition, que de la musique provenant d’un Synthi 100, pourrait, a priori, se situer dans la même veine que l’Electronic Sound de George Harrison explorant les possibilités sonores d’un synthé modulaire Moog ou que le Silver Apples Of The Moon de Morton Subotnick expérimentant les méandres soniques d’un synthé modulaire Buchla. En fait oui, l’album de Constantin Papageorgiadis

Lire la suite...

Frédéric Gerchambeau & Bertrand Loreau – Vimanafesto

Frédéric Gerchambeau & Bertrand Loreau – Vimanafesto

Frédéric Gerchambeau Bertrand Loreau Vimanafesto

Frédéric Gerchambeau et Bertrand Loreau sont deux membres éminents (et actuels ceux-là) d’un genre appelé Berlin School qui, depuis sa naissance à la fin des sixties, a essaimé dans toute l’Europe – et même ailleurs – et nous offre encore de superbes rappels et clins d’œil à ce que l’on était déjà capable de faire avec des synthés, bien avant l’ère du Tout-numérique. Si cette « école »-là se fait plus discrète en ce millénaire,

Lire la suite...

Vangelis – Rosetta

Vangelis – Rosetta

Vangelis Rosetta

Un an pour l’un et quinze ans pour l’autre. Certes, je ne parle absolument pas de la même chose puisque peu de temps avant le décès de Philippe Vallin (le 27 octobre 2016), notre mentor à la tête de Clair & Obscur, paraissait Rosetta, l’album de Vangelis qui mettait fin à sa période quindécennale de silence en termes de parution d’album.

Notre Philou l’avait inscrite depuis plusieurs mois dans sa liste de chroniques à paraître et depuis, aucun d’entre nous n’avait eu le cœur à l’écrire

Lire la suite...

FERVS – Garden Of Silent Tribes

FERVS – Garden Of Silent Tribes

FERVS Garden Of Silent Tribes

FERVS (lire ferus) est le terme latin pour féroce, sauvage, violent, fier, intrépide… C’est aussi un combo qui avance masqué, constitué de Fera Taciturna & Fera Ardentis, aussi mystérieux que le titre de leur premier album ou ce bison masqué (doublement Native American de ce fait) de leur digipack minimaliste, aux couleurs brunes du pelage de bison et à l’arrière-plan presque lunaire. Leur démarche artistique anonyme milite pour la préservation des peuples, des espèces

Lire la suite...

Jari Pitkänen – Planeetta Avaruudessa

Jari Pitkänen – Planeetta Avaruudessa

Jari Pitkänen Planeetta Avaruudessa

Jari Pitkänen a déjà fait l’objet d’une chronique dans nos pages, avec son album Unien qui a sans doute fait pleurer (de joie…) les fans de musique planante expérimentale des seventies, ceux qui, dans le genre « paysages électroniques », n’avaient pas grand-chose à se mettre sur la platine. On pense à Phaedra et aux longues plages atmosphériques de Zeit et Atem de Tangerine Dream. Mais ce versant pure ambient a trop vite été abandonné, dès que les contraintes

Lire la suite...

Lucas Giorgini – A Murder Collection

Lucas Giorgini - A Murder Collection

Lucas Giorgini est un jeune musicien plein d’avenir, qui ne renie pas le passé pour autant. Son premier album studio sur son propre label Omega Productions est un hommage direct à des compositeurs mythiques (Ennio Morricone, John Carpenter…) et à un genre qu’il vénère : la BO de séries B d’horreur des sixties/seventies, notamment italiennes. Si Lucas Giorgini est multi-instrumentiste, son album est avant tout dominé par les rythmes et les claviers, affichant clairement les couleurs et les timbres d’une passion

Lire la suite...

Richard Barbieri – Planets + Persona

Richard Barbieri - Planets Persona

L’air de rien, voici le troisième effort solo de l’ami Richard Barbieri. Pourquoi ami ? Parce que, quand on a affaire à celui qui a tenu les claviers de Japan avec David Sylvian et de Porcupine Tree avec Steven Wilson, on fait partie de mon cercle rapproché, pour ne pas dire de la famille ! Bon, je ne vous ferai pas le pitch sur le travail du monsieur avec les deux groupes suscités et/ou, par exemple, Steven Jansen (Stone To Flesh, 2015), Steve Hogarth (Ice Cream Genius, 2002 ; Not The Weapon But The Hand, 2012 ; Arc Light

Lire la suite...

Neu! – Rétrospective

Neu! - Neu!

Je vais vous parler – trop brièvement hélas, il faudrait tout un bouquin, un gros, pour tenter de bien faire – d’un groupe qui en quelques albums aussi cinglants que brillants a défriché tout en même temps l’ambient, le punk rock (enfin, ce qui allait le devenir), la musique industrielle et une poignée d’autres joyeusetés du même genre, dévastant sans y penser mais avec application des esprits aussi aiguisés que ceux de David Bowie et de Johnny Rotten, qui n’allaient pas tarder à multiplier,

Lire la suite...

Ulver – Riverhead

Ulver - Riverhead

Faisons court. Peu importe qu’on ait vu ou pas le long-métrage Riverhead de Justin Oakey, il se cache quelque chose d’autre dans ce treizième album des norvégiens Ulver. Cet instant spécifique où l’on sort du cadre. On oublie que cet objet est une B.O (même si faite en très étroite collaboration entre les membres du groupe et le réalisateur) et on se laisse happer par les traits minimaux, l’ambiance contemplative au carrefour de la menace et d’une forme d’attention mélodique.

Ulver - Band

Le minimalisme

Lire la suite...

Kurtz Mindfields – Un périple dans le monde de l’expérimentation analogue

Kurtz Mindfields

Kurtz Mindfields : Journey Through The Analoge Adventure/ The Dreaming Void

Avec Kurtz Mindfields, de son vrai nom Jean-Luc Briançon, et ses deux albums Journey Through The Analog Adventure, sorti en 2015, et le tout récent The Dreaming Void, on tape dans le lourd, le très lourd de la musique électronique de ces dernières années. D’abord parce que Jean-Luc Briançon n’est pas le premier claviériste venu, et assurément aussi du fait de la profusion musicale presque insensée représentée par l’addition… Lire la suite...

1 2 3 13