Interview Lazuli : ou l’art du rock hybride et évolutif à la française !

Lazuli 1

Vendredi 30 mai 2014 : la quinzième édition du festival international Prog Sud connait un très grand moment avec le set tardif de Lazuli. Fort d’un nouvel album taillé pour la scène, le groupe donne à sa prestation une densité tout bonnement exceptionnelle pour le plus grand bonheur des quelque 300 fans présents. Nos cévenols préférés nous laissent en effet sur les fesses en interprétant leurs plus grands succès d’hier et d’aujourd’hui, avec la scène pour unique professeur et un message musical d’une densitéLire la suite...

Tops/flops de l’année : le Palmarès 2013 de Clair & Obscur !

top.jpg

Cher lectorat de C&O,

Avant que vous soyez toutes et tous absorbés par les fêtes de fin d’année et les vacances qui vont éventuellement avec, il est grand temps de vous faire part des coups de cœurs de chacun (les vôtres y compris !) pour cette année très prolifique au niveau des découvertes et bonnes surprises musicales, mais aussi des déceptions en la matière (car il y en a toujours, forcément). A tel point qu’il nous aura vraiment été difficile de faire des choix, surtout en ce qui concerne le premier point,

Lire la suite...

De Shop 33 à George’s Shop, 27 années de militantisme au service de la VPC progressive !

GeorgeP.jpg

De Shop 33 à George’s Shop, 27 années de militantisme au service de la VPC progressive !

Tout a commencé en 1972, à l’âge de 12 ans, quand George Pinilla a écouté, pour la première fois de sa vie, « In The Court Of The Crimson King » et, peu après, Pink Floyd, Genesis et Yes (qui reste, à ce jour, son groupe préféré). Vint alors une adolescence bercée par le prog’ et pas mal de concerts à Bordeaux, d’achats de vinyles d’occase (faute de moyens), ceci jusqu’à l’arrivée du punk. Suivirent alors deux ou trois

Lire la suite...

Tops/flops de l’année : le Palmarès 2012 des rédacteurs de C&O !

PalmaresC&O2012

Cher lectorat de C&O,

La fin de l’année approchant à grand pas, il était donc temps pour nous de vous dévoiler notre palmarès inaugural (rappelons que Clair & Obscur n’a pas encore fêté sa première bougie !) avec la sélection serrée et donc difficile de nos albums préférés, nos coups de cœur, nos bonnes surprises, mais aussi nos plus grosses déceptions. Car ce qu’il faut comprendre par « flops », c’est bien de terme de désappointement par rapport à des attentes, chacun en fonction

Lire la suite...
1 2