Aeon Zen – Enigma

Aeon Zen – Enigma

Aeon Zen, ce sont quatre nouveaux venus sur la scène prog metal britannique qui ont déjà réalisé, après seulement quatre ans de carrière, deux premiers albums hélas passés complètement inaperçus. Ils nous offrent aujourd’hui, avec « Enigma », un opus de fort belle facture qui devrait leur permettre de se tailler une jolie réputation. La musique d’Aeon Zen alterne en effet la puissance et la délicatesse, et se situe dans les pas du récent Threshold en mixant les morceaux sévèrement burnés branchés sur la gégène (le tonitruant « Artificial Soul ») et les moments d’accalmie (la très symphonique introduction « Enter The Enigma », sur laquelle le combo se hisse à la hauteur des ténors du genre). Adoubés maîtres à la loge du grand orient progressif, ces furieux sujets de la couronne britannique, qui se produiront le 15 avril 2013 avec Queensrÿche (ou plutôt ce qu’il en reste), possèdent une maturité impressionnante pour leur jeune âge et nous régalent de pièces de bravoure, sur lesquelles le chanteur Andy Kravljaca fait briller son organe rutilant (aussi à l’aise en chant clair que dans les gargouillis). Aussi, les guitaristes Rich Hinks et Matt Shepherd nous régalent de riffs bien gras ou de soli ciselés rappelant les grandes heures de Chris De Gamo (ex-Queensrÿche). Pour leur part, les claviers tenus par Shaz jouent plutôt un rôle d’accompagnement et excellent dans les grandes nappes symphoniques, propulsés par une rythmique qui nous interprète plus souvent qu’à son tour un furieux remake de « Massacre A La Tronconneuse ». Au final, on tient là une sacrée bonne surprise qui mérite assurément le détour !

Bertrand Pourcheron (7,5/10)

http://www.aeonzen.com

Enigma
Aeon Zen
2013
Nightmare Records

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *